Événements en cours à Rome

Musique et humanitaireSamedi 27 et dimanche 28 avril 2019Piazza del Popolo L’article Pe’ Strada per [...]

Ouverture exceptionnelle de nombreux musées de Rome, le soir de 20 h à 2h Samedi 18 mai 2019 L’artic [...]

22 et 25-29 avril 2019Pincio et Villa Borghese L’article Villaggio per la terra 2019 🗓 🗺 est apparu [...]

11 avril - 9 juin 2019Piazza di San Giovanni in Laterano, 14 L’article Ouverture extraordinaire de l [...]

Messaline, Agrippine et les ombres d'une dynastieDu 6 avril au 27 octobre 2019Musée de l'A [...]

Fontaine de Trevi

Fontaine de Trevi

Fontaine de Trevi

La Fontaine de Trevi est la fontaine la plus scénique de Rome, et peut-être la plus connue au monde, présente dans l’imaginaire collectif avec le film de La Dolce Vita de Fellini.

Son histoire s’enchevêtre avec celle de la ville de Rome, depuis les débuts de l’empire.
Elle se trouve au terminus de l’aqueduc de l’Acqua Vergine (“Eau vierge”) construit par Agrippa en l’an 19 de notre ère pour alimenter les thermes proches du Panthéon.
La légende rapporte que le nom de cet aqueduc vient d’une fillette, qui aurait indiqué à des soldats assoiffés l’emplacement de la source.

Endommagé par les Goths, l’aqueduc fut restauré bien plus tard. En 1453, Nicolas V fit installer une nouvelle fontaine. Celle-ci fut importante pour la ville qui s’habitua à disposer de nouveau d’eau de source après avoir employé pendant des siècles l’eau du Tibre.

En 1640, sous Urbain VIII Barberini, un projet confié à Le Bernin fut lancé, puis avorté pour son coût. Mais la place fut réaménagée et Le Bernin y construisit deux bassins semi-circulaires concentriques.
En 1731, Clément XII Corsini relança projet, en organisant un concours pour réaliser une grande œuvre aquatique. De nombreux artistes y participèrent, et Nicola Salvi le remporta en septembre 1732, car son projet était le moins cher. Il mêle des influences baroques à la nouvelle mode du classicisme.

En 1735, en cours de travaux, Clément XII l’inaugura. Les travaux furent interrompus à plusieurs reprises. Benoît XIV inaugura une seconde fois la fontaine en 1744. La première phase se termine en 1747, avec les statues et les faux rochers. Giuseppe Pannini prit la suite, mais fut renvoyé à cause de ses initiatives. En 1759, la tâche est confiée au sculpteur Pietro Bracci.
La fontaine est achevée sous le Pape Clément XIII Rezzonico. La troisième inauguration eu lieu le 22 mai 1762, après trente ans de construction.
Depuis la première esquisse de Maini jusqu’à Bracci, les idées du siècle des lumières venues de France arrivèrent à Rome et on leur doit probablement le cheval noir et le cheval blanc réalisés par Bracci.

Description de la fontaine

La fontaine se trouve contre le Palais Poli (1728-1730), elle est abaissée par rapport au sol en raison du niveau de l’aqueduc de l’Acqua Vergine.
Le thème de l’ensemble de la composition est la mer, représentée par une grande piscine rectangulaire aux coins arrondis.
La scène est dominée par d’une part une falaise rocheuse qui occupe toute la partie inférieure du bâtiment, et d’autre part, une grande niche centrale encadrée de colonnes, où une grande statue d’Océan conduit un char en forme d’un coquillage tiré par deux chevaux ailés, eux-mêmes menés par des tritons. De part et d’autre, deux niches plus petites abritent les statues de la Salubrité à droite, et de la Prospérité à gauche, allusion à l’eau pure.

Les chevaux sont désignés, pour celui de gauche, le « cheval agité », plus dynamique que l’autre, « le cheval calme », dont les attitudes se rapportent au humeurs de la mer.
Dans les panneaux du dessus, les bas-relief représentent à gauche, Agrippa qui approuve la construction de l’aqueduc de l’Aqua Vergine, et à droite, la légende de la fillette qui indique aux soldats l’emplacement de la source.
Au dessus des grandes colonnes corinthiennes, quatre petites statues allégoriques représentent, de gauche à droite, l’ « abondance de fruits », la « fertilité des champs, la « Richesse d’automne » et l’ « Aménagement des jardins ». Entre les deux du centre, l’inscription inaugurale est surmontée par l’imposant blason des armoiries de Clément XII.
La falaise de travertin est enrichies d’éléments naturels, d’animaux et de plantes, au milieu des courants d’eau, réalisés par de nombreux artistes et artisans. L’eau qui en sort depuis de multiples endroits, pour s’écouler dans la piscine, contribue fortement au caractère scénique et monumental de la fontaine.
Les trois bassins sous le char sont un ajout de Giuseppe Pannini.
Sur le rocher à gauche de la fontaine, un grand pot de travertin a été sculpté, sans rapport avec le thème de la fontaine. Les commérages de l’époque, toutefois crédibles, disent que Salvi l’y installa pour importuner la vision d’un barbier. En effet, celui-ci voyait la fontaine de sa boutique, mais critiquait continuellement le travail de l’architecte.

Selon la tradition, le touriste qui jette une pièce de monnaie dans la fontaine reviendra à Rome.

 

Informations

Fontana di Trevi
Piazza di Trevi

Sur internet

 

Galerie photo

 

Localisation

icon-car.pngKML-LogoFullscreen-LogoGeoJSON-LogoGeoRSS-Logo
Fontaine de Trevi

chargement de la carte - veuillez patienter...

Fontaine de Trevi 41.900932, 12.483313 Fontaine de Trevi

Laisser un commentaire

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>