Commentaires récents

Partagez



Si vous aimez, merci pour un petit soutien virtuel ;)

Quelques adresses

Gino Sorbillo, dit le roi de la pizza napolitaine ouvre une pizzeria à Rome sur la place Piazza Augu [...]

Voici une petite sélection, non exhaustive, des cafés romains les plus réputés : Sant'Eustachio [...]

[mapsmarker layer="23"] [...] L’article Carte de quelques adresses est apparu en premier s [...]

Bon à savoir : le menu se décompose en quatre parties principales : l’antipasto, le primo, le second [...]

Une bonne pizzeria avec cuisine dans le cœur de Rome [...] L’article Pizzeria Emma est apparu en pre [...]

l'Enoteca al Parlamento Achilli est un bar à vin et restaurant de qualité, qui plait beaucoup a [...]

La morue est une spécialité romaine, et c'est la spécialité de ce petit restaurant nommé justem [...]

Le Pentagrappolo est un bar à vin sympa, proche du Colisée. On peut aussi diner en dégustant charcut [...]

Dans le quartier Salustiano, un très beau four à pizzas, qui fait de bonnes pizzas ! Mais aussi, de [...]

Sur la Via Appia, dans un cadre très tranquille, il est très agréable de déjeuner dans la petite cou [...]

A Trastevere, la trattoria Da Enzo al 29 (au numéro 29) est un restaurant traditionnel avec des plat [...]

l'Enoteca il Goccetto est un petit bar à vin sympathique, qui propose aussi fromages et charcut [...]


Le petit journal romain > Fêtes et manifestations > Culture > Archives Culture > L’Âge de l’Angoisse

L’Âge de l’Angoisse

expo-capitole-eta_dell_angosciaDe Commode à Dioclétien (180-305 après J.-C.).
Du 28 janvier au 4 octobre 2015
Aux Musées du Capitole

A partir du 28 Janvier 2015 les musées du Capitole accueillent la quatrième partie de la série « Giorni di Roma » (Les jours de Rome) avec l’exposition L’Âge de l’Angoisse, De Commode à Dioclétien (180-305 après J.-C.).
Celle-ci se concentre sur les profonds changements qui ont marqué le troisième siècle de notre ère, traditionnellement considéré comme le siècle de la «crise» de l’empire, mais qui en réalité a vu germer de nombreux éléments destinés à s’épanouir par la suite et à ouvrir les portes de la société de l’Antiquité tardive.

En moins de cent cinquante ans, l’empire changea complètement de visage, jusqu’à la création de la Tétrarchie, la perte du rôle de capitale de Rome, et la division du territoire italien dans le diocèse assimilé au reste de l’Empire.
Le facteur décisif a été la fin de la transmission de la puissance sur la base exclusivement dynastique, et le pouvoir exorbitant tenu dans les mains de l’armée, capable d’imposer les empereurs et de les éliminer.

Ce monde change en permanence sa structure sociale, avec l’effondrement des institutions et l’émergence de nouvelles forces sociales.

L’exposition raconte la crise spirituelle et religieuse dans un climat d’anxiété généralisée qui conduit à un abandon des religions traditionnelles et l’adhésion plus massive au culte des divinités orientales : Isis, Cybèle, Mithra, Sabazio. Au côté desquelles se trouve bien sûr le Christ.
L’inquiétude découlait de difficultés concrètes : guerres civiles, crises financières et économiques, famines, épidémies et la pression constante des barbares aux frontières.

Informations

Lieu : Musées du Capitole
Piazza del Campidoglio

Horaires :
Du 28 janvier au 4 octobre 2015
Du mardi au dimanche : 9h30 à 19h30 (fermeture de la billeterie à 18h30)
Fermé le lundi, le 25 décembre et le 1er janvier

Tarifs pour l’exposition ET les musées du Capitole
Tarif plein : 15 €
Réduit : 13 €
Très réduit : 2€

Site officiel

{mosmap width=’500’|height=’400’|zoom=’15’|address=’Piazza del Campidoglio, Roma, Italia’ |zoomType=’Map’|zoomNew=’0’|mapType=’Map’|showMaptype=’1’|overview=’0’|marker=’1’|align=’center’}

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>