Commentaires récents

Partagez



Si vous aimez, merci pour un petit soutien virtuel ;)

Quelques adresses

Gino Sorbillo, dit le roi de la pizza napolitaine ouvre une pizzeria à Rome sur la place Piazza Augu [...]

Voici une petite sélection, non exhaustive, des cafés romains les plus réputés : Sant'Eustachio [...]

[mapsmarker layer="23"] [...] L’article Carte de quelques adresses est apparu en premier s [...]

Bon à savoir : le menu se décompose en quatre parties principales : l’antipasto, le primo, le second [...]

Une bonne pizzeria avec cuisine dans le cœur de Rome [...] L’article Pizzeria Emma est apparu en pre [...]

l'Enoteca al Parlamento Achilli est un bar à vin et restaurant de qualité, qui plait beaucoup a [...]

La morue est une spécialité romaine, et c'est la spécialité de ce petit restaurant nommé justem [...]

Le Pentagrappolo est un bar à vin sympa, proche du Colisée. On peut aussi diner en dégustant charcut [...]

Dans le quartier Salustiano, un très beau four à pizzas, qui fait de bonnes pizzas ! Mais aussi, de [...]

Sur la Via Appia, dans un cadre très tranquille, il est très agréable de déjeuner dans la petite cou [...]

A Trastevere, la trattoria Da Enzo al 29 (au numéro 29) est un restaurant traditionnel avec des plat [...]

l'Enoteca il Goccetto est un petit bar à vin sympathique, qui propose aussi fromages et charcut [...]


Le petit journal romain > Fêtes et manifestations > Antiquité > Archives Antique > Le classique devient Pop

Le classique devient Pop

ilclassicosifapopDu 14 décembre 2018 au 12 mai 2019
Palazzo Massimo, Cripta Baldi


Cette exposition, qui se tient sur les sites des musées romains du Palazzo Massimo et de la Crypte Baldi, s’inspire de la redécouverte dans le quartier de Monti de l’atelier de Giovanni Trevisan (1735-1803), appelé le Volpato. Ce dernier fabriquait des copies et des souvenirs inspirés par des œuvres classiques. Le but est donc d’évoquer les diverses représentations de l’antiquité au cours du temps, jusqu’à nos jours.

Conçue pour le grand public, des projections et jeux de lumières éclairent et mettent en forme les œuvres.
Outre les œuvres de Volpato, d’autres productions de l’époque du Grand Tour sont exposées, notamment des objets en mosaïque et du mobilier inspiré de monuments romains.

Ce n’est pas un hasard si la Crypta Balbi, un musée construit autour d’une fouille urbaine, abrite cette partie de l’exposition.

Au Palazzo Massimo, le Discobole et l’Hermaphrodite étaient déjà à l’époque romaine, des copies d’œuvres helléniques plus anciennes. En outre, l’Hermaphrodite endormi par exemple, a aussi inspiré des œuvres d’artistes ultérieurs tel que Canova et Francesco Vezzoli. Œuvre antique, version néoclassique et contemporaine se font face, avec des significations diverses.

Informations

Palazzo Massimo, Largo di Villa Peretti, 1
Cripta Baldi, Via delle Botteghe Oscure, 31

Site Web: https://www.coopculture.it/events.cfm?id=1009

Date, horaires et tarifs

Du mardi au dimanche, de 9h30 à 19h30
Fermé les lundis

Billets

Billet combiné (valable 3 jours) / Palazzo Massimo, Palazzo Altemps, Crypta Balbi, Terme di Diocleziano
15 € tarif plein, 2 € tarif réduit, prévente : 2 €

Informations

Site officiel : plus d’informations

Plan

du au
Archives Antique Archives Art et expositions
Palazzo Massimo Carte

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>