La situation politico-sanitaire pouvant évoluer rapidement il est recommandé de consulter les sites officiels indiqués ci-dessous pour connaitre les mesures les plus récentes.
Les informations suivantes ont été mises à jour le 5 août 2021. Un « Passe sanitaire » est imposé à partir du 6 août 2021 pour accéder à beaucoup de lieux clos recevant du public et même à la plupart des sites touristiques qui ne sont pas en accès libre.

En résumé à Rome et en Italie

A partir du 28 juin 2021, l’ensemble des régions italiennes passent en « zone blanche ». La plupart des restrictions sanitaires sont levées courant juin 2021 :

  • Le masque est exigé uniquement dans les lieux clos et à l’extérieur s’il est impossible de garantir la distanciation physique.
  • Le couvre-feu est levé.
  • Pas de limitations pour les bars et restaurants, à l’extérieur comme à l’intérieur.
  • Visites à la famille et aux amis sans limite horaire ni du nombre de personnes.
  • Cérémonies, réceptions et mariages autorisées sans limite du nombre d’invités, sous condition du green pass « certificat vert » (passeport sanitaire).
  • Les grands rassemblements restent interdits.
  • Des mesures sanitaires spécifiques s’appliquent aux congrès, foires, etc

Instauration du « Green Pass »

Déjà exigé pour participer à des cérémonies civiles ou religieuses et dans d’autres circonstances, à partir du 6 août, face à la « propagation ravageuse du variant Delta et compte tenu des exemples d’Israël ou du Royaume-Uni », le Green Pass (certificat vert COVID-19, proche du Passe sanitaire français) est requis en Italie pour accéder, dans les régions en zone blanche (l’intégralité à ce jour), aux services et activités suivants :

  • Services de restauration fournis par tout établissement pour une consommation à table, en intérieur
  • Spectacles ouverts au public, événements sportifs et compétitions;
  • Musées, instituts et lieux de culture et d’expositions ;
  • Piscines, centres de natation, gymnases, centres de bien-être, même au sein d’établissements d’hébergement, limités aux activités d’intérieur ;
  • Festivals et foires, conférences et congrès;
  • Spas, parcs à thème et d’attractions;
  • Les centres culturels, les centres sociaux et récréatifs, limités aux activités d’intérieur et à l’exception des centres éducatifs pour enfants, y compris les centres d’été, et les activités de restauration connexes ;
  • Salles de jeux, salles de paris, salles de bingo et casinos ;
  • Concours publics.

Le certificat doit attester que vous avez reçu au moins une dose de vaccin ou que vous avez été testé négatif pour un test PCR ou antigénique de moins de 48 heures ou que vous avez été guéri du COVID-19 au cours des six derniers mois. Après la dernière dose du vaccin, la durée de validité du passe est de 9 mois.
Le certificat vert COVID-19 n’est pas requise pour les enfants de moins de 12 ans à ce jour (exclus de la campagne actuelle de vaccination) et pour les sujets exemptés sur la base d’une certification médicale appropriée.

Remarque : Un client hébergé dans un établissement hôtelier peut accéder aux services de restauration proposés par l’établissement sans présenter de certification COVID-19 (même à table dans un lieu clôt), dans le cas où le service de restauration est exclusivement destiné à ses clients hébergé.

Davantage d’informations : www.rainews.it

Tests PCR ou antigéniques à Rome

Pour le test PCR, il existe de nombreuses structures où effectuer le test, parmi les établissements publics ou privés un peu partout, cliniques, hôpitaux, labos, pour environ 60€ par personne. Généralement, il est possible de se faire tester très rapidement, en réservant 1 ou 2 jours à l’avance. (consultez la liste des centres sur https://www.salutelazio.it/strutture-private-autorizzate-test-molecolari, page de l’agence régionale de santé du Latium).
Les tests antigéniques, plus simples à réaliser et plus rapides, peuvent aussi être réalisés par les pharmacies ou dans des structures dédiées dans divers lieux pour un coût d’environ 22 € (liste des pharmacies et des structures autorisées).
A la gare Termini, la croix rouge (Croce Rossa Italiana) offre la possibilité d’effectuer le test Covid antigénique gratuit et rapide (entre 8h et 16h, dernier test à 15h30), mais l’affluence peut-être forte et la file d’attente interrompue.

Entrée en Italie

Depuis le 24 mai 2021, l’Italie impose aux voyageurs à l’arrivée sur le territoire, depuis un pays de la liste C dont fait partie la France (ou ayant effectué un passage dans les moins de 14 jours par un des ces pays) ;

  • Soit la présentation d’un résultat négatif d’un test PCR ou antigénique de moins de 48h (les auto-tests ne sont pas acceptés).
  • Soit la présentation d’une preuve d’une vaccination complète avec un vaccin reconnu par l’Agence européenne du médicament (Pfizer, Moderna, AstraZeneca et Johnson & Johnson), attestant du parcours complet de vaccination (14 jours après la dernière injection).
  • Soit la présentation d’un certificat de guérison.

Les certificats numériques italiens (Certificazione verde) et français (Pass sanitaire via l’application TousAntiCovid) sont acceptés, ainsi que leurs versions papiers.

Tous les voyageurs doivent en outre remplir un formulaire avant d’entrer sur le territoire. Depuis le 24 mai, il doit être rempli sur le portail en ligne. Le formulaire papier (modèle téléchargeable en PDF) ne devra être utilisé qu’en cas de difficulté technique.

Pour certaines régions des mesures spécifiques peuvent aussi être mises en vigueur, comme en Sicile qui exige un test négatif à l’arrivée sur le territoire (avec placement en quarantaine en cas de test positif à l’arrivée), même si vous êtes en possession d’un Passe sanitaire, et même si vous avez le résultat négatif d’un test récent.

Cas des voyageurs exemptés de tests

  • Enfants de moins de 6 ans
  • Séjour de moins de 120 heures pour des besoins prouvés de travail, de santé ou d’urgence absolue
  • Transit, par des moyens privés, sur le territoire italien pour une période n’excédant pas 36 heures
  • Travailleurs frontaliers entrant et sortant du territoire national pour des raisons de travail avérées et pour le retour consécutif à leur résidence, leur logement ou leur séjour
  • Personnel des entreprises et des institutions ayant leur siège social ou secondaire en Italie pour les déplacements à l’étranger pour des exigences de travail avérées ne dépassant pas 120 heures
  • Élèves et étudiants suivant un programme d’études dans un État autre que leur État de résidence, d’habitation ou de séjour, dans lequel ils retournent chaque jour ou au moins une fois par semaine.
  •  Équipage des moyens de transport.
  • Voyageurs vaccinés (14 jours après dernière injection) ;

Important : les exemptions listées ci-dessus ne valent que pour l’Italie. En cas de retour en France après un séjour en Italie, il convient de se conformer à la règlementation en vigueur en France (site du ministère de l’Intérieur).

Pour une arrivée sur le territoire italien depuis un autre pays, les conditions d’entrée sont consultables sur le site du ministère des Affaires étrangères.

Retour en France

Pour les voyageurs de plus de 11 ans, lors du retour en France depuis le territoire italien, (dans la liste des « pays verts » au 1er juillet 2021), il faut :

  • Si vous êtes vacciné, vous pouvez présenter un justificatif du statut vaccinal (parcours complet achevé) et une déclaration sur l’honneur attestant d’une absence de symptômes d’infection à la covid-19 et de contact avec un cas confirmé de covid-19.
  • Si vous n’êtes pas vacciné, et avez au moins 11 ans, vous devez présenter à la compagnie de transport et aux autorités de contrôle à la frontière un test PCR (test moléculaire, soit « test molecolare » en italien), ou antigénique (de nouveau admis par la France) négatif datant de moins de 72 heures avant le départ (départ du premier vol en cas de voyage avec correspondance). Vous devez également présenter une déclaration sur l’honneur attestant d’une absence de symptômes d’infection à la covid-19 et de contact avec un cas confirmé de covid-19
  • Les enfants de moins de onze ans sont dispensés de test.

Le « passe sanitaire » via l’application TouAntiCovid est admis, ou la preuve imprimée, sont acceptées.

Mesures de prévention en Italie

Pour gérer l’épidémie de Coronavirus Sars-Cov2, les autorités italiennes ont mis à jour les restrictions avec le décret-loi du 22 avril n52 avec la publication des catégories de risque sanitaire selon les régions italiennes qui sont classées par couleur selon le degré de restrictions : blanc, jaune, orange ou rouge, pouvant être mises à jour régulièrement (consultez le site du ministère de la santé : www.governo.it) et sur les sites des régions : www.regioni.it/regioni-online.

A partir du 28 juin 2021 :

  • Zone rouge (risque maximal) : Aucune
  • Zone orange (risque élevé) : Aucune
  • Zone jaune (risque modéré) : Aucune
  • Zone blanche (risque réduit) : Toutes

Le placement d’une région dans l’une des catégories, décidé par le ministre de la Santé, prend en compte plusieurs indicateurs (taux de R0, positivité, remplissage des services, etc).
Cependant à l’intérieur des régions il peut y avoir des variations de vigilance, au niveau des provinces ou des communes (voir les sites des régions : http://www.regioni.it/regioni-online/).

Restrictions pour les zones blanches

  • Levée complète du couvre-feu.
  • Bars et restaurants ouverts sans limitation horaire et possibilité de consommer à l’extérieur comme à l’intérieur.
  • Visites à la famille et aux amis autorisées sans limite d’invités ni d’horaire.
  • Cérémonies, réceptions et mariages autorisées sans limite du nombre d’invités à condition de posséder un « certificat vert » (green pass).
  • Port du masque obligatoire dans les lieux clos et à l’extérieur lorsque la distanciation physique ne peut pas être appliquée.
  • Grands rassemblements interdits.
  • Green Pass : Un passe sanitaire est en vigueur à partir du 6 août 2021 pour accéder aux espaces intérieurs de la plupart des lieux de service recevant du public (voir ci-dessus)

Sources et informations complémentaires