La situation sanitaire pouvant évoluer  rapidement il est recommandé de consulter les sites officiels indiqués ci-dessous pour connaitre les mesures les plus récentes.

De nouvelles restrictions sont en vigueur en Italie du 4 décembre 2020 au 15 janvier 2021.
Pendant la période de noël, du 21 décembre au 6 janvier, le pays est placé sous confinement renforcé (à l’exception de quelques jours, cf ci-dessous), l’ensemble des régions étant en “zone rouge”, avec interdiction de déplacements d’une région à l’autre.
Sauf exceptions, l’Italie impose une quarantaine (de 14 jours) obligatoire à l’entrée dans le pays, du 21 décembre au 6 janvier
(et dans d’autres cas, voir ci-dessous), même munis d’un test négatif. Pour  les autres datent, la présentation d’un test négatif au Sars-cov2 de moins de 48h est obligatoire pour éviter la quarantaine (de 14 jours) et il n’est plus possible d’effectuer le test à l’arrivée.

Restrictions supplémentaires du 21 décembre au 6 janvier

Outre les mesures générales détaillées ci-dessous s’appliquant jusqu’au 15 janvier 2021 (couvre-feu, masque obligatoire, restrictions selon régions), du 21 décembre au 6 janvier des restrictions supplémentaires sont en vigueur, ce qui implique que les déplacements entre régions seront interdits (saufs pour des raisons professionnelles, de santé ou de nécessité).
Le 18 décembre 2020, le président du Conseil Giuseppe Conte a ainsi annoncé que l’ensemble de l’Italie sera placée en « zone rouge » pendant certains jours.

  • Un confinement national sera en vigueur : du 24 au 27 décembre, et du 31 décembre au 6 janvier 2021 où le pays entier est placé en « zone rouge » (voir ci-dessous).
    Bars et restaurants seront fermés, avec toutefois possibilité d’acheter des plats à emporter ou de se faire livrer à domicile. En outre, il sera interdit de quitter son domicile (sauf pour des raisons professionnelles ou de nécessité absolue).
    Il sera aussi possible de recevoir au maximum deux personnes à son domicile (sans compter les enfants de moins de 14 ans).
    Les habitants de villes de moins de 5 000 habitants pourront se déplacer dans un rayon de 30 kilomètres, à l’exclusion des villes plus grandes.
  • Sauf pour les 28, 29, 30 décembre et 4 janvier, où l’Italie sera placée en « zone orange »  (commerces ouverts sauf bars et restaurants, exception faite de la vente à emporter)
  • De plus les 25 et 26 décembre et le 1er janvier, les déplacements entre communes sont interdits (sauf motifs impérieux). Le couvre-feu du soir du 31 décembre est étendu de 22h à 7h.

L’attestation de déplacement est obligatoire (formulaire d’auto-autorisation), muni d’une pièce d’identité.

Mesures du 4 décembre 2020 au 15 janvier 2021

Régions italiennes

Informations qui peuvent évoluer rapidement (consultez les sites officiels ci-après)

  • En zone rouge : aucune région
  • En zone orange : Abruzzes, Campanie, pronvince de Bolzano, Toscane et Val d’Aoste.
  • En zone jaune : toutes les autres régions

Les déplacements entre régions et à l’intérieur sont réglementés et peuvent varier d’une région à l’autre. Les mesures sanitaires évoluent en fonction des taux de contamination et peuvent varier selon les régions (consultez la carte des régions ainsi que les sites des régions).

Restriction au niveau national

Quelque-soi la couleur de la région (jaune, orange et rouge), les mesures suivantes s’appliquent :

  • Couvre-feu de 22h à 5h du matin (saufs dérogations avec « auto  attestation » pour raisons professionnelles ou de nécessité)
  • Fermetures des musées, spectacles, salles de sport, piscines, etc
  • Fermetures des établissements avec service de restauration sur place (bars, restaurants, glaciers, etc…) à 18h. Vente à emporter autorisée jusqu’à 22h.
  • Port du masque obligatoire dans les lieux fermés accessibles au public et en extérieur
  • Interdiction de rassemblements festifs en intérieur ou extérieur, sauf pour les cérémonies civiles ou religieuses avec 30 personnes maximum
  • Recommandation : éviter les festivités dans les domiciles privés, de recevoir des personnes extérieures au foyer. 6 personnes maximum recommandés.

Restrictions supplémentaires selon les zones

Zones orange

  • Interdiction des déplacements depuis les zones oranges ou vers celles-ci (saufs dérogations pour des raisons professionnelles, de santé ou de nécessité), et interdiction de déplacements entre les communes de ces zones.
  • Fermeture des services de restauration (bars, restaurants, etc …).

Zones rouge

  • Interdiction des déplacements depuis les zones rouges ou vers celles-ci (saufs dérogations pour des raisons professionnelles, de santé ou de nécessité), et interdiction de déplacements entre les communes de ces zones.
  • Fermeture des services de restauration (bars, restaurants, etc…) et de l’ensemble des commerces, sauf les commerces de première nécessité (alimentaires, tabac, pharmacies, etc)

Le transit par ces zones reste autorisé, à condition que le déplacement soit motivé par des raisons professionnelles, de santé ou de nécessité.

Il faut se munir d’une attestation (auto autorisation) pour tout déplacement pendant le couvre-feu pour toutes les zones ou dans les zones orange et rouge (téléchargeable sur le site du ministère de l’Intérieur).

Entrée en Italie

Tous les voyageurs doivent remplir ce formulaire avant d’entrer sur le territoire italien, ainsi que de signer et de se munir de ce document d’information.

Selon le pays de provenance, ou de passage dans les 14 derniers jours précédant la venue en Italie, il y a obligation de dépistage (utilisez ce questionnaire interactif pour connaître votre situation).

  • Pour les personnes arrivant ou ayant transité au cours des 14 derniers jours d’un pays de la liste « Elenco C »  (France, Belgique, Pays-Bas, République Tchèque, Roumanie, Espagne, Royaume-Uni, et Irlande du Nord. Ainsi qu’après le 10 décembre : Autriche, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Estonie, Finlande, Allemagne, Grèce, Irlande, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pologne, Portugal, Slovaquie, Slovénie, Suède, Hongrie, Islande, Norvège, Liechtenstein, Suisse, Andorre et Monaco)
    • Les voyageurs doivent :
      • Se signaler dès l’arrivée à l’autorité sanitaire régionale (voir la liste par région)
      • Présenter le résultat négatif d’un test moléculaire (PCR) ou antigénique de moins de 48h.
      En cas de non présentation de ce document, les voyageurs devront faire une quatorzaine (14 jours) en Italie. Il n’est plus possible de faire le test à l’arrivée.
    • Mesures additionnelles pendant la période des fêtes  :
      • Les voyageurs en provenance de France qui viendraient en Italie entre le 21 décembre et le 6 janvier seront soumis à une quatorzaine sur place (14 jours), même s’ils disposent d’un test négatif.
      • Les voyageurs qui ont séjourné en France entre le 21 décembre et le 6 janvier pour des raisons autres que professionnelles, de santé ou de nécessité absolue seront soumis à une quatorzaine (14 jours) à leur arrivée en Italie même s’ils disposent d’un test négatif. (même s’il arrive en Italie après le 6 janvier, décret valable actuellement jusqu-au 15 janvier).

Voyageurs exemptés de test et de quarantaine

    • Séjour de moins de 5 jours pour des raisons de travail, de santé ou de nécéssité absolue.
    • Transit par des moyens privés sur le territoire italien, pendant moins de 36 heures
    • Personnel sanitaire entrant en Italie pour l’exercice des qualifications professionnelles de santé
    • Travailleurs frontaliers entrant et sortant du territoire national pour des raisons de travail
    • Personnel des entreprises et des institutions ayant leur siège social ou secondaire en Italie pour les déplacements à l’étranger pour des exigences de travail avérées ne dépassant pas 120 heures
    • Fonctionnaires et agents, quelle que soit leur dénomination, de l’Union européenne ou des organisations internationales, les agents diplomatiques, le personnel administratif et technique des missions diplomatiques, les fonctionnaires et employés consulaires, le personnel militaire et le personnel de police d’État dans l’exercice de leurs fonctions
    • élèves et étudiants suivant un programme d’études dans un État autre que leur État de résidence, d’habitation ou de séjour, dans lequel ils retournent chaque jour ou au moins une fois par semaine.
    • Équipage des moyens de transport.

Conditions selon le pays de provenance : consultez le site du Ministère des Affaires étrangères.

Sources et informations complémentaires