place saint pierre

Place Saint-Pierre

La vaste et majestueuse place Saint-Pierre (Piazza San Pietro en italien), d’architecture baroque, est située devant la basilique Saint-Pierre, sur le territoire du Vatican.
C’est un lieu de rassemblement lors des grandes fêtes religieuses célébrées par le Pape.
Elle est célèbre pour ses imposantes colonnades, dessinées par Gian Lorenzo Bernini, dit Le Bernin. Longue de 320 mètres avec une ellipse centrale de 240 mètres de largeur, elle est entourée de 4 files de 284 colonnes et 88 piliers, dont les balustrades qu’elles soutiennent portent 140 statues de Saints.

A l’origine, la partie ouest de la place correspondait au grand péristyle qui précédait l’antique basilique construite par l’empereur Constantin.
C’est le pape Alexandre VII qui décida la construction de cette place, confiant le projet en 1656 au Bernin. La colonnade imaginée par celui-ci symbolise deux bras ouverts, qui partent de la basilique pour accueillir les fidèles catholiques. La réalisation s’étendit de 1658 à 1667.

Le bas des marches d’accès au vaste perron de la basilique est encadré par les statues de Saint Pierre et de Saint Paul (XIXe siècle).
Sur la place se trouvent deux grandes fontaines, entre lesquelles, au centre, se dresse l’obélisque antique qui se trouvait à l’origine dans le proche Cirque de Néron.
Deux endroits sont marqués au sol, entre l’obélisque et chacune des fontaines. Lorsque l’on se tient en ces points précis, on a l’illusion que les quatre files de colonnes se confondent en une seule.

Description de la place

fontaine place saint pierre de rome

Fontaine de la Place Saint-Pierre

La place se divise en deux parties, dont un espace trapézoïdal devant la basilique, le parvis, délimité par deux ailes rectilignes et convergentes. L’aile côté nord correspond au tracé de l’ancienne Via Alessandrina.
Le second espace, elliptique, est délimité par les deux hémicycles de la quadruple colonnade qui confère à la place sa dimension théâtrale. La place est longue de 340 mètres d’est en ouest, et de 240 mètres du nord au sud. Ses dimensions lui permettent d’accueillir près de 300 000 personnes.

Les colonnades dessinées par le Bernin sont divisées en trois travées, avec 284 colonnes doriques, hautes de 17 mètres, et 88 piliers en travertin surmontés de chapiteaux de style toscan.
Elles soutiennent une balustrade ornée de 140 statues hautes de 3,20 mètres, réalisées de 1670 à 1703 par les élèves du Bernin.

Au pied des marches d’accès à la basilique, deux grandes statues ont été installées en 1840, hautes de 5.55 mètres, sur un piédestal de 4.9 mètres. Côté sud, c’est la statue de saint Pierre (de Giuseppe De Fabris), et au nord, celle de saint Paul (de Adamo Tadolini1).

place saint-pierre de Rome

Place Saint-Pierre de Rome

Au centre de la place, entre les deux fontaines, se dresse l’obélisque du Vatican qui, fut rapporté d’Égypte par Caligula et placé à l’origine à la spina du Cirque de Néron (qui se situait juste au sud de la basilique). Il fut déplacé au centre de la place en 1586, à l’endroit où selon une tradition l’apôtre Pierre fut crucifié.
L’obélisque est porté sur son piédestal avec quatre lions de bronze depuis lesquels rayonnent des lignes en travertin qui découpent la place en huit secteurs triangulaires.
Entre l’obélisque et chaque fontaine, une dalle est marquée d’un cercle en marbre blanc avec un disque de granite et une inscription « centro del colonnato » (centre de la colonnade). Ce sont les deux foyers de l’ellipse, depuis lesquels les quatre rangées de colonnes se confondent en une seule.
Près du monolithe, l’astronome Filippo Gigli a conçu en 1817 une rose des vents (avec les huit vents principaux qui soufflent à Rome) et un cadran solaire dont l’obélisque fait office d’aiguille.

La fontaine située dans la partie au nord de la place est de Carlo Maderno (1615), alors que celle au sud est de Carlo Fontana (1675).

La place s’ouvre à l’est sur la place Pie XII et la Via della Conciliazione. Cette dernière fut percée en 1936 sous Mussolini, en détruisant une grande partie du quartier du Borgo.

Au nord de la place s’étendent les palais du Vatican. Au nord-est, le Passetto di Borgo est un passage surélevé long de 800 mètres qui relie les palais du Vatican au Château Saint-Ange.

Historique

La place Saint-Pierre et la basilique occupent une petite vallée située entre la colline du Vatican et la colline du Janicule, occupée à l’époque classique par le cirque de Néron, la Via Cornelia et un cimetière. La tradition considérait que le tombeau de Saint-Pierre s’y trouvait, après son martyre dans le cirque voisin. C’est pourquoi, au IVe siècle, ce lieu fut choisi pour ériger la grande basilique de Constantin. Devant cette dernière se trouvait une grande esplanade appelée platea Sancti Petri.

C’est au moyen-âge que le quartier du Borgo se développa, entre le Tibre et l’esplanade.

Au XVe siècle, sous Nicolas V, un premier projet de réaménagement de la place n’a pas été suivi d’entreprise. Plus tard, le pape Pie II fit construire un escalier en marbre devant la basilique et une loggia fut construite.

Au début du XVIe siècle, la place était à peu près rectangulaire, non pavée, avec un dénivelé d’une dizaine de mètres entre les marches de la basilique et l’entrée du quartier du Borgo.

Le pape Alexandre VI, pour le Jubilé de 1500, a ouvert une rue rectiligne, entre le pont Saint-Ange et la porte du palais du Vatican. A cette fin, il démolit le Meta Romuli, une tombe romaine pyramidale.
Cette Via Recta, ou via Alessandrina, qui arrivait à la Porte de bronze, a laissé sa trace dans l’actuelle aile nord du Bernin et les marches de la Scala. Autour de ce nouvel axe, le Borgo qui était auparavant délaissé, se réorganisa.

Sous le pontificat de Jules II (1503-1519), fut décidé de reconstruire complètement la grande basilique. Ces travaux titanesques avancèrent lentement, engageant de nombreux architectes et artistes.

Tout au long du XVIe siècle, la place n’a pas été concernée par les travaux de reconstruction de la basilique, qui a d’ailleurs conservé son ancienne façade et le quadri-portique qui la précédait.
Pie IV, au milieu du XVIe siècle, a élargi la place des deux côtés, nord et sud. Puis en 1586, Sixte V déplaça devant la basilique l’ancien obélisque égyptien qui se trouvait dans le cirque de Néron. 20 ans plus tard, celui-ci fut déplacé pour être centré par rapport à la nouvelle façade de la basilique.

Ce n’est qu’à partir du XVIIe siècle que la question de la place se posa, époque où Paul V fit construire le corps longitudinal de l’église imaginé par Maderno, au lieu du plan centré qui était le projet de Michel-Ange.
Le problème se posa de transformer un espace assez indifférencié, en un lieu monumental et représentatif, directement lié à la basilique qui reprenait son rôle de centre de la chrétienté.

Après la nef, Maderno édifia la façade. Deux clochers étaient prévus à l’origine, mais ils ne furent pas réalisés.
Dans la même période, Martino Ferrabosco a adapté l’entrée des bâtiments du Vatican en construisant une nouvelle avant-garde monumentale, marquée par la tour de l’horloge (démolie par la suite) toujours sur l’axe de la Via Alessandrina.

Cet au Bernin que fut confiée la tache de réaménager la place, avec l’objectif de concilier les différents éléments architecturaux (tel que la grande façade de la basilique), urbanistiques (comme l’axe de la Via Alessandrina, excentré par rapport à la façade), fonctionnels (comme la nécessité de grands portiques pour abriter les pèlerins) et liturgique (pour prévoir les bénédictions rituelles du pape).

Le premier projet développé par le Bernin en 1656 était un carré en forme de trapèze fermé par des bâtiments bordés de portiques. Cette solution peu monumentale fut écartée, malgré les ressources potentielles qui pouvaient être engrangées par les nouveaux bâtiments (pouvant par exemple servir de commerces).
Le projet qui fut adopté fut réalisé par Le Bernin entre 1656 et 1667 sous le pape Alexandre VII.
Il se compose de deux parties, dont un premier espace en forme de trapèze, délimité par deux bras fermés. Le second espace est de forme elliptique, entre deux demi-cercles formés d’une quadruple colonnade, symbolisant des bras qui accueillent le pèlerin.
Le projet original du Bernin comprenait un troisième bras portique pour fermer la place, mais les travaux s’interrompirent à la mort d’Alexandre VII et il ne fut pas construit.

En 1950, avec l’ouverture de la Via della Conciliazione, à la place de la Spina di Borgo, a été réalisée une nouvelle grande avenue menant à la basilique Saint-Pierre. Dès lors, les pèlerins qui s’y rendent peuvent désormais la contempler de loin, alors qu’elle était auparavant masquée par les constructions du Borgo.

Visite virtuelle

Galerie photos

basilique saint pierre de romebasilique saint pierre de romebasilique saint pierre de rome
Vues depuis le sommet de la coupole

Place saint-Pierre de nuit

Place Saint-Pierre a NoelPlace Saint-Pierre a NoelPlace Saint-Pierre a Noel

Voir aussi davantage de photos de la Place Saint-Pierre

Place Saint-Pierre de Rome dans l'art

11 oeuvre(s) de Place Saint-Pierre de Rome ont été trouvées dans la base. Pour les voir toutes allez sur ce lien.
Cliquez pour voir davantage de tableaux et d'artistes sur Place Saint-Pierre à Rome

Carte et adresse

Adresse : Piazza San Pietro, Vaticano

Articles sur la Place Saint-Pierre

  • Basilique Saint-Pierre de Rome Découvrir la Basilique Saint-pierre de Rome : visite, description et histoire. Construite sur le tombeau de l’apôtre Pierre qui daterait ...
  • Obélisque du Vatican Depuis le réaménagement de la Place au XVIIe par le Bernin, l’obélisque du Vatican se trouve au centre de la ...
  • Fontaines de la Place Saint-Pierre Les fontaines jumelles de la place Saint-Pierre sont situées au nord et au sud de la place, avec l’obélisque entre ...
  • Photos de la Place Saint-Pierre Photos de la Place Saint-Pierre Vue depuis la coupole Vues depuis le sommet de la coupole L’obélisque Place saint-Pierre en période de Noël Fontaines de la place   ...

Articles sur le Vatican

  • Basilique Saint-Pierre de Rome Découvrir la Basilique Saint-pierre de Rome : visite, description et histoire. Construite sur le tombeau de l’apôtre Pierre qui daterait ...
  • Le Vatican La Cité du Vatican est un état indépendant placé sous la souveraineté du Saint Siège à travers l’autorité du Pape ...
  • Musées du Vatican D’une richesse sans commune mesure, ces “palais des Papes” comprennent non seulement des oeuvres, sculptures, fresques, mosaïques, objets qui nous ...
  • Chapelle Sixtine Visiter la chapelle Sixtine à Rome, dont la voûte fut réalisée par Michel-Ange au XVIe siècle, située dans les palais pontificaux ...
  • Chambres de Raphaël Les chambres de Raphaël, au Vatican furent réalisées au XVIe siècle sous la direction de Raphaël. S’y trouvent des œuvres ...
  • Les jardins du Vatican Les jardins du Vatican occupent environ les deux tiers de la surface de la cité du Vatican. Ils sont séparés ...

Informations

Piazza San Pietro

Sources et liens