Skip to main content
Rome-Roma > Quartiers de Rome > Quartiers centraux de Rome

Quartier : Quartiers centraux de Rome

quartiers de rome

Les quartiers les plus centraux de Rome sont pour la plupart « intra-muros », c’est à dire situés à l’intérieur des murs d’Aurélien, la grande enceinte romaine construite au IIIe siècle de notre ère.

Chaque quartier a son histoire et son propre caractère. Historiquement la ville a été divisée avec les Rioni, que nous mentionnons à l’occasion mais qui ne sont plus des ensembles pertinents du point de vue du visiteur de la ville.

A l’origine, la ville s’est développée sur 7 collines primordiales, centrées sur celle du Capitole, avec des berges portuaires à l’ouest, le forum à l’est, le champ de mars au nord.
Prenant de l’importance au cours des siècles, l’urbanisation s’est considérablement étendue au cours de l’antiquité romaine.

Aventin et Testaccio

La colline de l’Aventin, habitée par la plèbe sous la République, puis occupée par des villas patriciennes sous l’Empire, est aujourd’hui un quartier résidentiel très tranquille avec un charmant jardin, son panorama et les basiliques Sainte-Sabine et Santa Santa sur le petit Aventin. Ce fut aussi – et encore – le domaine des chevaliers de l’Ordre de Malte.
Testaccio, de l’autre côté de la colline est un quartier populaire et jeune, fréquenté le soir pour ses bars et locaux (voir Aventin et Testaccio, colline de l’Aventin, Testaccio)

Borgo, Prati et Vatican

Juste au nord-ouest du centre historique de Rome, côté occidental du Tibre, le Borgo précède l’État du Vatican avec la grande place et la basilique Saint-Pierre de Rome, cœur catholique. Outre les institutions publiques, vers le nord Prati est un quartier s’étendant sur une plaine, autant d’affaires que résidentiel, bien fourni en locaux et restaurants (voir Borgo, Prati et Vatican).

Campo, Giulia et Ghetto

Dans le centre historique, entre le Capitole et le Tibre, cette plaine aménagée dès l’antiquité a connu un important aménagement urbain à la Renaissance, avec de nombreux prestigieux palais, de belles rues et de belles places comme Campo de’ Fiori. La charmante et piétonne petite île Tibérine est juste en face du ghetto historique qui a conservé une population juive (voir Campo, Giulia et Ghetto, et plus particulièrement l’Île Tibérine et le Ghetto).

Colline du Caelius et Thermes de Caracalla

La Caelius, une autre des collines romaines primitives, fut occupée de riches demeures, temples et une caserne militaire sous l’Empire. Dorénavant, l’habitant est dispersé et le terrain occupé d’espaces verts, d’hôpitaux et de quelques églises. En contrebas, les Thermes de Caracalla ont gardé les majestueuses structures de ces bains grandioses (lire quartier Caelius et Caracalla, colline du Caelius).

Centre antique (Forum, Capitole, Colisée)

Cette zone de la ville est la plus dense en édifices antiques. Colline sacrée de la Rome antique, le Capitole est toujours le cœur de la ville, avec sa splendide place et ses musées, dominant la plaine des forums qui rejoint l’incomparable Colisée. Le Palatin est la colline où la légende situe la fondation de Rome, connue pour les somptueuses villas impériales. Vers le sud de la Piazza Venezia et du grand Vittoriano, le forum Baorium longe le Tibre où se trouvait le port et rejoint la célèbre Boccà della Verità (voir le quartier du Centre antique).

Quartier Champ de Mars et Ludovisi

La plaine du Champ de Mars servit à l’origine de terrain d’exercice aux armées romaines, puis fut urbanisée avec l’empire. C’est la partie nord du centre historique, donc riche en palais, églises et places comme la Place du Peuple et surtout la Place d’Espagne, en contrebas de la colline du Pincio et du parc de la Villa Borghese (voir le quartier Champ de Mars et Ludovisi, Villa Borghese).

Latran et Esquilin

Entre les collines du Caelius et l’Esquilin, c’est la zone de la basilique Saint-Jean du Latran, la cathédrale de Rome, longeant aussi les murs dans lesquels s’ouvre la Porta Maggiore et rejoint la zone de Termini et la cosmopolite place Piazza Vittorio Emanuele (voir quartier Latran et Esquilin).

Monti et Esquilin

Sur la colline de l’Esquilin, les ruelles de Monti qui regorgent de vie et animées en soirée, étaient à l’époque romaine la zone de Subure, les bas-fonds de Rome. On y découvre aussi de très belles églises (voir quartier Monti).

Esquilin avec Termini et République

Sur la colline de l’Esquilin, la zone de la gare ferroviaire Termini est plus populaire que le centre historique et s’y trouvent des édifices grandioses comme la basilique Sainte-Marie-Majeure ou les Thermes de Dioclétien, près de la grande place de la Piazza della Repubblica (voir quartier de Termini sur l’Esquilin et Castro Pretorio).

Navone et Panthéon

C’est probablement la zone du centre historique de Rome la plus dense en édifices et architectures de toutes les époques, particulièrement de la Renaissance et du baroque, mais aussi de l’antiquité, avec ses places remarquables dont l’incomparable Place Navone, des palais et églises prestigieux, et l’extraordinaire Panthéon, quasi semblable à son état originel. Se promener dans ces multiples ruelles est toujours un plaisir, même si certaines sont constamment battue par les pas des touristes (voir quartier autour de Navone, quartier autour du Panthéon).

Trastevere et Janicule

De l’autre côté du Tibre le quartier du Trastevere, qui fut longtemps un peu délaissé, avec ses ruelles typiques et une identité propre, est devenu tendance depuis une vingtaine d’années pour y passer ses soirées. D’agréables petites places, pizzerias et restaurants accueillants font le charme de ce quartier, séparé de sa partie orientale plus calme par le Viale Trastevere. Vers l’ouest s’élève la colline du Janicule, connue pour son belvédère sur la ville (voir quartier du Trastevere, dont le Janicule).

Trevi et Quirinal

La colline du Quirinal, une des collines primitives de la ville, est occupé par le vaste palais présidentiel du Quirinal. Sur les pentes et en contrebas se découvrent d’autres beaux palais et églises remarquables, ainsi qu’une attraction majeure de la ville avec la très baroque Fontaine de Trévi (voir quartier du Quirinal et Trevi).

Vatican, Prati-Clodio De place d'Espagne à la villa Borghese Trastevere - Gianicolo quartier Navone, Champ de Mars Veneto - Settembre Trevi - Quirinal Ghetto - Ile Tibérine Aventin - Testaccio Gare - Esquilin Centre antique, Colisée, Capitole et Forums San Lorenzo Latran - Porta Maggiore Quartier du Panthéon à Rome Quartier entre la Colline du Celio et les Thermes de Caracalla Nomentana et Salaria à Rome Quartier Appia et Tuscolano à Rome Quartier Monteverde, Portuense et Aurelia à Rome

Forum romain

interet 4 etoiles
Vue sur le forum romain

Historique La vallée du forum était à l’origine un terrain marécageux et inhospitalier. Entre les Xe et VIIe siècles avant notre ère, c’était le site d’une nécropole utilisée par les villages des collines alentour.C’est vers 600 avant J.-C., sous le règne du roi étrusque, Tarquin l’Ancien, que le terrain fut drainé, et le Cloaca Maxima, […]

Murs d’Aurélien et portes de Rome

interet 2 etoiles
Murs d’Aurélien et portes de Rome

La muraille d’Aurélien fut construite entre 270 et 273 par l’empereur romain Aurélien afin de défendre la ville des attaques des barbares. Il existait déjà une muraille, le Mur Servien, construit sous la République et qui entourait les sept collines, mais la ville s’était développée bien au-delà. Jusque là, le territoire même de l’empire romain […]