centrale montemartini

Musée de la Centrale Montemartini

La Centrale Montemartini, située sur la via Ostiense, est la plus récente antenne des musées communaux de Rome.
D’une part, elle abrite environ 400 statues issues des collections du musée du Capitole, mais c’est aussi une ancienne centrale thermique, d’un intérêt industriel historique.
Ainsi, ce musée imbrique des images de l’archéologie classique et de l’archéologie industrielle, avec la machinerie de l’usine comme toile de fond des sculptures.

Histoire de la centrale Montemartini

La centrale thermoélectrique a été inaugurée en juin 1912, comme le premier centre public de production d’électricité de la “Société Municipal Electric” (aujourd’hui ACEA). Son nom vient de John Montemartini, son chef technique.

Elle a été implantée dans un quartier à l’extérieur des murs, proche du quartier Testaccio, et qui était réservé au développement industriel de la ville, profitant de la proximité du Tibre, du chemin de fer et de l’axe routier Ostiense (la route reliant Ostie). A partir de 1910 y furent installés les marchés de gros, cette usine à gaz (qui jusque-là était produit dans un atelier sur le Cirque Maxime, avant que ce dernier ne soit récupéré), des ateliers et des artisans.

centrale montemartini

Moteur diesel (1933)

Après un demi-siècle d’activité, l’usine est devenue obsolète, et sa production s’arrêta en 1963. Suivirent deux décennies de déclin des bâtiments, l’enlèvement des machines, jusqu’à la restauration du complexe par ACEA, dont la salle des machines et la chaufferie, le retour des machines comme une turbine à vapeur de 1917 et de gros moteurs diesel. Cela afin de dédier cet espace à des services de direction et culturels.

En 1995, lors de rénovations du palais des conservateurs dans les musées du Capitole, alors fermé au public, certaines sculptures furent exposées temporairement dans la centrale Montemartini. En 2005, après la fin des rénovations, beaucoup de sculptures restèrent dans la centrale, devenu un musée permanent.

centrale montemartini

Statue de jeune fille assise (IIe après J.-C.)

Collections

La plupart des œuvres proviennent de découvertes relativement récentes, lors de fouilles effectuées après l’unification de l’Italie, en particulier dans les anciens Horti romains (jardins monumentaux).
L’exposition est divisée en trois thèmes principaux:

  • La Rome républicaine (sculptures religieuses et funéraires, l’introduction du luxe dans la sphère privée, bustes), dans la salle « Sala Colonne ».
  • Le centre monumental de Rome (région du cirque Flaminius, du temple d’Apollon Sosiano, le Capitole, l’aire sacrée de Largo Argentina, le théâtre de Pompée), dans la « Sala Macchine » (Salle des machines).
  • Les jardins, résidences impériales et domus (horti del’Esquilin, horti Sallustiani, horti Spei veteris à la Porta Maggiore, mosaïque de Santa Bibiana), dans la ” Sala Caldaie” (Salle des chaudières).

Parmi les statues, se trouvent deux copies romaines du Pothos de Scopas, sculptées à l’époque d’Hadrien d’après un original grec du IVe siècle avant notre ère.

Voir aussi l’article : Parcours dans la musée de la centrale Montemartini

Articles sur la Centrale Montemartini

Carte et adresse

Adresse : Via Ostiense, 106, 00154 Roma RM, Italie

Conditions de visite et informations

Centrale Montemartini
Via Ostiense, 106, 00154 Roma

Horaires et visites

  • Ouverture du mardi au dimanche de 9h à 19h, sauf les 24 et 31 décembre de 9h à 14h. La billetterie ferme une demi-heure avant.
    Fermetures : tous les lundi, le 25 décembre 1er janvier et 1er mai
  • Tarifs lors de présence d’exposition (peuvent varier selon l’expo)
    Plein : 11 € (expo comprise) / Réduit : 10 € (expo comprise)
    Billet combiné Centrale Montemartini + Musées du Capitole : plein 17 €, réduit 15 €
  • Tarifs en l’absence d’exposition
    Plein : 7,50 € / Réduit : 6,50 €
    Billet combiné Centrale Montemartini + Musées du Capitole : plein 13,50 €, réduit 11,50 €

En savoir plus, liens