sacro-cuore-del-suffragio_5824

Façade

Cette église néogothique dédiée au Sacré-cœur dans le quartier du Rione Prati, fut construite entre 1894 et 1917 par l’architecte bolognais Giuseppe Gualandi. L’extérieur blanc évoque le marbre mais en fait l’église est entièrement en béton armé, plus précisément en blocs de béton assemblés.
C’est aux nombreuses flèches, statues et niche de la façade, que l’église doit son surnom de « piccolo duomo di Milano » (petit duomo de Milan), la cathédrale de Milan étant connue pour ses innombrables décorations.

L’église fut voulue par le prêtre français Victor Jouët, missionnaire du Sacré-cœur nommé à Rome. La construction commença en 1894 par la bénédiction de la première pierre par l’évêque de Marseille Mgr Robert.
Lors d’un incendie en 1897 dans le lieu de culte provisoire, le prêtre et de nombreux fidèles ont vu dans les flammes un visage souffrant dont l’ombre se serait imprimée sur un des piliers. L’événement fut interprété comme la manifestation d’une âme du purgatoire demandant des prières. L’église lui doit l’origine de son nom et par la suite le prêtre Jouët, impressionné, s’intéressa aux témoignages sur les manifestations des âmes du Purgatoire. Il parcourut l’Europe à la découverte des messages des âmes défuntes et de leur relation avec les parents vivants, recueillant étoffes, bréviaires, tablettes ou bibles qui seraient marqués par les empreintes des âmes des défunts. Ces objets sont conservés dans le petit musée à côté de la sacristie.

Description et décorations

sacro-cuore-del-suffragio-roma_3532

Nef centrale

La façade est entièrement en béton armé, avec trois portails décorés de colonnes en marbre rouge de Vérone surmontés de tympans. Celui du centre représente les âmes du purgatoire, celui de droite la descente de Croix et celui de gauche la résurrection de Jésus. La façade est ornée de dix-neuf statues de saints choisis par le pape Pie X.

L’intérieur, éclairé par des lumières remarquables en raison des vitraux polychromes, est formé de trois nefs séparées par de hauts arches en croisée d’ogive. Les arcs sont portés par des rangées de six piliers dont chacun est surmonté d’un pinacle.
Le sol a des inserts en marbre rouge de Vérone.
Au bout de la nef centrale, l’abside polygonale est occupée par un autel en marbre orné de bronze, avec au centre le splendide retable du Sacré-Cœur de Jésus et âmes du Purgatoire, de Giuseppe Catani, où la Vierge et saint Joseph qui intercèdent pour les âmes du purgatoire. Les vitraux le couronnant représentent des scènes évangéliques.
Les autels des côtés sont dédiés à l’Archange Saint Michel, sainte Marguerite-Marie Alacoque, et saint Antoine de Padoue. Les dernières chapelles sont dédiées à Saint Joseph et à Notre-Dame du Rosaire.
Dans la dernière travée de gauche la tombe de Mgr Pietro Benedetti est en marbre avec une pietà en bronze et un buste représentant l’évêque.

Musée des âmes du Purgatoire

Dans la sacristie, le petit musée des âmes du Purgatoire (Museo delle anime del Purgatorio en italien) collecte les documents et objets recueillis par le père Jouët témoignant des manifestations d’âmes du purgatoire.
C’est avec l’incendie du 15 septembre 1897, que le Père Jouët s’intéressa à cette question, ayant été touché par un phénomène lors de l’incendie qui fut interprété comme la manifestation d’une âme défunte du purgatoire demandant que l’on prie pour elle.

Carte et adresse

Adresse : Lungotevere Prati, 00193 Roma

Informations

Chiesa Sacro Cuore del Suffragio
Lungotevere Prati, 00193 Roma RM

Horaires

  • Ouverture ordinaire de l’église : 8h30 – 12h / 16h – 19h
  • Horaires du musée : 8h – 11h / 16h – 19h

Sources et liens pour en savoir plus