santa-maria-di-monserrato-degli-spagnoli

Façade de Santa Maria di Monserrato

L’église Santa Maria in Monserrato degli Spagnoli (en français : sainte Marie de Montserrat des Espagnols) est située dans le rione Regola. C’est l’église nationale des espagnols à Rome.
Elle abrite entre autres des oeuvres de Sansovino, d’Annibale Carracci, et un buste du Bernin.

Histoire

A l’origine, deux hospices furent fondés au XIVe siècle par des dames espagnoles pour accueillir les pèlerins venus d’Espagne. Il furent fusionnés en 1495, et à la place d’une chapelle, la construction de l’église Santa María de Montserrat commença en 1518 par Antonio da Sangallo le Jeune. Elle est alors devenue l’église des aragonais et des catalans à Rome.
Les travaux furent discontinus, poursuivis par des architectes comme Bernardino Valperga ou Francesco da Volterra.
La voûte de la nef est achevée en 1598, mais l’abside n’est terminée qu’en 1675.

Avec la fermeture de l’église de Santiago (devenue Notre-Dame du Sacré Coeur), autre église espagnole de Rome, en 1817, le nom officiel de l’église devint Église nationale espagnole de Santiago et de Montserrat. Elle récupéra des tombes et du mobilier de l’église fermée. En 1821, elle a été restaurée par Giuseppe Camporese.

Visite et description

La façade, composée de deux niveaux, avec sur celui du bas des piliers corinthiens, a été réalisée par Francesco da Volterra vers 1588. Dans le tympan, un marbre de la “Madone et l’Enfant qui a vu le rocher” (allusion à la montagne où fut bâtit le sanctuaire catalan de Montserrat) a été sculpté par Giambattista Contini (1673-1675).

L’intérieur a une nef divisée par de hauts piliers d’un ordre composite avec six chapelles latérales et une grande abside.
Dans le première chapelle de droite, consacrée à Bernardino Rocci (1590), se trouvent les tombeaux des papes espagnols Borgia Calixte III et Alexandre VI (depuis 1889). Une peinture d’Annibale Carracci, issue de l’ancienne église de Santiago, représente le franciscain saint Diego d’Alcalá.
La deuxième chapelle à droite est attribuée en 1624 au bienfaiteur Gabriel Ferrer. Elle est décorée de peintures de Francesco Nappi.
La chapelle suivante a été réalisée au XVIIe siècle par les chanoines Antonio Francés et Miguel de Cetina. Elle est ornée de beaux marbres polychromes, conçus par l’architecte Francisco Gómez García.
L’abside accueille une crucifixion de Girolamo Siciolante da Sermoneta (1565), issue de l’église de Santiago. Les tribunes et la cantoria du XIXe, avec des colonnes de marbre ont été réalisées par Pietro Camporese le Jeune.
La dernière chapelle de gauche est dédiée au Christ Crucifié, avec une statue de saint Jacques de Jacopo Sansovino (1517) à l’origine dans une chapelle de l’église de Santiago.
La chapelle du centre est dédiée à la Vierge de Montserrat, avec une image de la Vierge sculptée par Manuel Martí Cabrer (Barcelone, 1901), copie de la vierge de l’abbaye de Montserrat.
Dans la première chapelle, le groupe en marbre, installé ici en 1821, représente sainte Anne, la Vierge et l’Enfant Jésus. Il fut sculpté en 1544 par le florentin Maso del Bosco.
Dans le portique du Collège espagnol, il y a un portrait de Pedro Foix Montoya, de Gian Lorenzo Bernini (Le Bernin).

Carte et adresse

Adresse : Via di Monserrato, 115, 00186 Roma RM, Italie

Informations

Chiesa Santa Maria in Monserrato degli Spagnoli
Via di Monserrato, 115

Visites et horaires

Ouvert du lundi au samedi : 8h30 – 13h00 / 15h00 – 17h00
Dimanches et jours fériés : 10h00 – 12h30 / 17h30 – 19h30

En savoir plus