jardins du pincio

Vue depuis la terrasse du Pincio sur la Place du Peuple

Le Pincio est une colline de Rome, située au nord du Quirinal, et qui domine le Champ de Mars. Plusieurs villas et jardins occupent la colline, dont la Villa Borghese.
C’est en particulier aujourd’hui le nom du petit parc élégant (Passeggiata del Pincio), de huit hectares, qui domine la Place du Peuple. Depuis sa place Napoléon I, s’ouvre une belle vue sur la place, Saint-Pierre et le quartier Prati.

Histoire du Pincio

pincio - fontaine du moise

Fontaine du Moïse

Dans l’Antiquité, cette colline se nommait l’Hortulorum Collis (la colline des jardins). Son nom actuel provient de l’une des familles qui l’occupèrent au quatrième siècle : les Pincii, de leur villa au nord de la colline, il reste les fondations de leurs résidences, appelé Muro Torto.
A l’extérieur des limites originales de la ville, il fut inclut dans les murs d’Aurélien au IIIe siècle de notre ère.
Sous la république, d’importantes familles de la Rome antique y avaient des villas et des jardins, dont peut-être celles de Scipion et Pompée. Avec plus de certitude, il y avait des biens de Lucullus (le Lucullus Horti : jardin de Lucullus, où il a été tué par Messaline), les jardins de Salluste.
Elle fut fortement urbanisée à partir de l’époque d’Auguste : Agrippa y construisit une villa et sa tombe, et sa sœur Polla, la Vipsania Porticus. Près de la Piazza Santi Apostoli se trouvait la caserne de la première cohorte, et à proximité le marché du cochon : le Suarium Forum.
Au pied de la colline, se trouvait la tombe des Domizi, qui contenait les cendres de Néron.
Beaucoup de maisons occupèrent les bords de la Via Lata à partir du deuxième siècle après JC, dont de grands bâtiments en briques à plusieurs étages (insulae), avec des porches et des colonnades.
A partir de 273, Aurélien commença a bâtir le grand temple du Soleil, entre la Via del Corso et la Piazza San Silvestro.

Beaucoup plus récemment, Gian Lorenzo Bernini sculpta la Porta del Popolo, l’entrée nord de la ville par laquelle arrivèrent les pèlerins, les marchands, empereurs, artistes, etc
De 1816 à 1824, sous Napoléon Ier, Giuseppe Valadier construisit la place actuelle et le grand jardin de la colline du Pincio. Ce jardin, aujourd’hui désigné “Pincio” fait partie du parc de la villa Borghese, à l’intérieur du Mur d’Aurélien. Ce fut le premier parc public de Rome.
Beaucoup de bustes décorent les allées du Pincio.

Visite du parc

Occupé par des jardins et des vignobles, la physionomie du Pincio changea radicalement en 1811 avec le projet de Joseph Valadier, aménageant les avenues bordées de pins, de palmiers et de chênes, pour en faire un lieu de promenade tendance.

Depuis la Place du Peuple, le Viale Gabriele D’Annunzio monte vers la colline. Dans une de ses courbes, se trouve une intéressante fontaine issue d’un bassin de thermes antiques, en granit rouge. Déplacée plusieurs fois, elle fut un temps sur la Piazza San Marco.
Plus haut, on rejoint la Piazzale Napoleone I, en mémoire de l’empereur qui fut à l’origine de l’aménagement du Pincio. De là, la terrasse offre une belle vue sur la Place du Peuple et une partie de Rome.
Cette terrasse est soutenue par la monumentale fontaine de l’Acqua Vergine (Mostra dell’Acqua Vergine ), avec ses deux niveaux, des niches en bas, et la loggia à l’étage avec les colonnes corinthiennes qui encadrent les trois arches.

obélisque du Pincio

Obélisque Pinciano ou d’Antinoüs

Le parc a son obélisque, dit obélisque Pinciano, connu aussi comme obélisque d’Antinoüs, car il fut construit par l’empereur Hadrien et dédié à son ami noyé dans le Nil en 130 de notre ère. Haut de 9,25 mètres, il fut transféré ici en 1822 depuis un jardin du Vatican.
Il ornait à l’origine la tombe d’Antinoüs qui devait se trouver sur le Palatin. Mais il fut trouvé au XVIe siècle dans le Cirque de Varus (près de Sainte-Croix de Jérusalem), où il fut installé par Héliogabale.

Sur la Via dell’Orologio (rue de l’horloge), l’hydro-chronomètre installé au centre d’une fontaine est une curieuse horloge qui fut présentée à l’Exposition Universelle de Paris en 1867. Créée par l’horloger et moine dominicain Giovanni Embriaco, son mécanisme est actionné par le mouvement de l’eau.

Une autre belle fontaine est la fontaine du Moïse en marbre (Fontana del Mosè). Au centre d’un bassin circulaire, la statue d’une femme est au dessus du panier avec l’enfant Moïse.

A proximité, le palais néoclassique de la Casina Valadier a été construit par Valadier de 1813 à 1817. L’édifice serait une copie du gaillard de l’HMS Victory, le célèbre vaisseau commandé par l’amiral Nelson lors de la bataille de Trafalgar, en mémoire de la défaite de la flotte française en méditerranée.
Sous l’édifice se trouve une citerne romaine. C’est devenu un casino branché après la Première Guerre mondiale.

Le parc est aussi orné de nombreux bustes de personnages célèbres le long des allées, qui ont souvent été restaurés à cause de fréquents vandalismes. Certaines statues ont changé de nom sous la pression du Vatican, comme par exemple Savonarole changé en Guido Aretino.

pinciopinciopinciopinciopinciopincio

Carte et adresse

Adresse : Viale Gabriele D'Annunzio, 00187 Roma RM, Italie


Le Pincio dans l'art

7 oeuvre(s) de Le Pincio ont été trouvées dans la base. Pour les voir toutes allez sur ce lien.
Cliquez pour voir davantage de tableaux et d'artistes sur Pincio à Rome


Informations

Passeggiata del Pincio
Salita del Pincio – Viale Gabriele D’Annunzio, 00187 Roma RM, Italie – Viale di Villa Medici – Viale delle Magnolie

Sources et liens pour en savoir plus :