architecture du colisé de Rome

Les colonnades du Colisée de Rome sont pour chaque étage d’un style propre, de bas en haut : dorique, ionien puis corinthien. Ordre qui correspond à leur apparition chronologique dans l’histoire héllenico-romaine.

L’édifice a un plan elliptique, extérieurement constitué par une triple colonnade de quatre-vingts arcs en travertin qui sont encadrés par des demi-colonnes de style dorico-toscan à l’étage du bas, de style ionique au deuxième niveau, et de style corinthien au troisième.
On distingue sur l’attique du haut, orné de colonnes de style composite, les trous où passaient les poteaux qui soutenaient le grand rideau (le velum) utilisé pour abriter les spectateurs du soleil et de la pluie.
40 boucliers de bronze ornaient l’attique, symbolisant les victoires militaires de Rome avec les boucliers des ennemis.

La longueur du Colisée est de 189 mètres, pour une largeur de 156 mètres. La façade atteint une hauteur de 48 mètres. Son arène centrale est un ovale dont le grand axe mesure 86 mètres, entourée d’un mur de 4,5 mètres de hauteur, qui atteignait les premiers gradins.

Plusieurs matériaux furent utilisés pour la structure, dont du tuf et en particulier du travertin pour la façade. Les nombreux trous visibles sur celle-ci ont essentiellement été forés au Moyen Âge, pour récupérer les plaques métalliques qui liaient les blocs de pierre.

Les arcades du rez-de-chaussée permettaient au public d’accéder aux escaliers desservant les tribunes. Au-dessus des arcades, les chiffres romains indiquent les différents secteurs de l’auditorium.
Les arcades des deux premiers niveaux étaient ornées de 160 statues en bronze hautes de 5 mètres, représentant des dieux et personnages mythologiques.
Les quatre entrées principales, qui n’étaient pas numérotées, étaient réservées à des catégories privilégiées, comme des magistrats ou des religieux. Celle du nord menait à la tribune impériale.

Dans la partie centrale de l’amphithéâtre, les salles souterraines étaient à l’origine recouvertes de planches de bois qui composaient la surface de l’arène. On y trouvait les machines, les cages des animaux, entrepôts, et autres. Quatre couloirs se situant sous les entrées principales, reliaient les sous-sols à l’extérieur. L’un d’eux menait au Ludus Magnus, la caserne des gladiateurs.

Les spectacles étaient gratuits et les sièges étaient attribués selon la classe sociale. Ceux du bas étaient notamment réservés aux sénateurs. Y sont gravés les noms de 195 sénateurs de l’époque d’Odoacre (476-483).

A consulter sur le web : http://www.unicaen.fr/cireve/rome/pdr_maquette.php?fichier=visite_colisee

Autres articles sur le Colisée

  • Colisée ColiséeDécouverte du Colisée, horaires, informations et visite de l’emblématique édifice antique de Rome, architecture et histoire des monuments de la ville.
  • Photos du Colisée de Rome Photos du Colisée de RomePhotos du Colisée de Rome, visite de l’intérieur. Voyage et Tourisme dans la cité éternelle.