acqueducs romains dans la campagne romaineJusqu’au IVe siècle notre ère, les romains se fournissaient en eau directement dans le Tibre, les puits et les sources. Mais cet approvisionnement, devenant insuffisant pour couvrir la demande due à la croissance démographique, du être assuré par d’autres moyens.

Les onze aqueducs construits ont fournit la ville en eau avec une capacité par habitant de près de deux fois l’actuelle, approvisionnant entre autres, les près de 1300 fontaines publiques, les 15 fontaines monumentales, les 900 piscines et les 11 thermes.
En comptant les conduits secondaires, le nombre des acqueducs s’élevait à 19 au IVe siècle de notre ère.

Denys d’Halicarnasse écrivit qu’il lui semblait que « la grandeur de l’Empire romain est admirablement démontrée par trois choses : les aqueducs, les routes, et les égouts».

L’entretien et la surveillance de la distribution de l’eau fut concédée pendant plus de deux siècles à des « entrepreneurs privés, qui devaient rendre compte de leurs actes devant les magistrats. Vers 30 avant J-C, Agrippa institua un service public dédié.

acqueducs romains de romeCe furent les Ostrogoths, lors du siège de 537, qui mirent un terme à l’histoire des anciens aqueducs, en les coupant pour empêcher la fourniture de la ville. D’ailleurs ils furent bouchés par les romains eux-mêmes pour empêcher les Ostrogoths de les utiliser comme moyen d’accès.

Par la suite, certains furent remis en fonction, mais à partir du IXe siècle, avec l’effondrement démographique et la pénurie de ressources techniques et économiques, la maintenance ne fut plus assurée. Les Romains tirèrent de nouveau l’eau du fleuve, des puits et des sources, comme aux origines, il y avait plus de 1200 ans.

Acquedotto Appio

L’aqueduc fut construit vers 312 avant notre ère, pendant la seconde guerre Sannite, il captait l’eau d’une source qui se trouvait près de la Via Prenestina, entre les septième et huitième mile.
En parallèle, les romains construisirent la Voie Appienne (Via Appia)

Le conduit était presque entièrement souterrain, sa longueur totale était d’environ 11 miles (16,5 km), avec une capacité quotidienne d’environ 840 quinaires (env 34 000 m3).

Il entrait dans Rome par la Porta Maggiore, se dirigeait vers le Celio et l’Aventin, pour finir dans le forum Boarium, près de la porte Trigemina.
Par la suite, il fut restauré et sa capacité fut améliorée.

Aqueducs romains antiques dans l'art

19 oeuvre(s) de Aqueducs romains antiques ont été trouvées dans la base. Pour les voir toutes allez sur ce lien.
Cliquez pour voir davantage de tableaux et d'artistes sur Aqueducs romains antiques à Rome

Sur les aqueducs romains

  • Parc des aqueducs
    Le vaste parc des aqueducs s’étend entre la Via Appia et Via Tuscolana sur environ 240 hectares, principalement traversés par les restes de deux aqueducs, ...
  • Construction des aqueducs romains
    La construction des aqueducs antiques romains, histoire, description et photos des aqueducs de Rome et d’ailleurs.
  • Parc Torre del Fiscale
    Inscrit au sein du Parc Régional de l’Appia Antica, le territoire de Torre del Fiscale compte des vestiges historiques avec ceux de 6 aqueducs antiques ...