santa maria sopra minerva

Nef

La basilique Sainte Marie sur la Minerve (Santa Maria Sopra Minerva) se situe à quelques dizaines de mètres du Panthéon, sur une petite place où se dresse un étrange obélisque sur le dos d’un éléphant de marbre dessiné par le Bernin (la place de la Minerve).

L’extérieur épuré, mêlant éléments romans et Renaissance, ne présage pas de l’importance gothique de l’intérieur. C’est d’ailleurs la seule église gothique de Rome, caractéristique du début de la Renaissance, avec ses croisées d’ogives supportant la voûte.

Elle fut bâtie près de l’antique temple de Minerve, d’où proviendrait l’obélisque sur la place. On sait peu de choses de ce temple qui aurait été construit vers – 50 par Pompée.
Selon la tradition, l‘église existait au VIIIe siècle, accordée par le pape Zacharias (741-752) aux religieuses basiliennes de Constantinople. En 1280, elle est cédée aux dominicains et agrandie pour être achevée une première fois en 1370, puis en 1453 après un important remaniement qui lui donna son aspect général.

Au milieu du XIXe siècle, des restaurations radicales furent réalisées dans le but de rendre à l’église ses lignes romano-gothiques primitives. Cependant, l’usage excessif de marbres colorés et de décorations polychromes ont surchargé la structure originale.

Visite et description

église sainte marie de minerve

Façade sur la Place de la Minerve

La façade simple, modifiée au XVIIe siècle, a gardé les portes du XVe. Les deux des côtés sont surmontées de lunettes, celle du centre par un tympan triangulaire.
Au centre de l’architrave, entre festons et têtes de chérubins, sont gravées les armoiries du cardinal Domenico Capranica.
Sur la façade des pierres gravées indiquent les niveaux atteints par les eaux lors des crues du Tibre aux XVe, XVIe, et XIXe siècle.

L’intérieur de l’église est formé de trois nefs séparées par 12 colonnes, et se termine dans le transept avec une chapelle et un chœur. Elle est particulièrement riche en œuvres d’art.

Le style monumental de la Renaissance romaine y est remarquable, notamment dans certaines chapelles.
Les chapelles latérales furent ajoutées aux XVIe et XVIIe siècles, où certains Papes de la famille toscane des Medicis y ont leur sépulture, dont Léon X et Clément VII. En effet, avant la construction de Saint-Jean-des-Florentins, l’église de la Minerve était celle des Florentins à Rome.
La riche chapelle Aldobrandini conserve les œuvres d’Antonio da Sangallo.

Le Christ de Michelange, Sainte marie sur minerve - rome

Le Christ de Michel-ange

Notons aussi la chapelle funéraire du cardinal Carafa, réalisée par Filippino Lippi, où la fresque de la fin du XVe siècle (1493) est une des plus remarquables de la Renaissance.  Elle dépeint Saint Thomas d’Aquin accompagné de la Vierge en gloire. Des passages de la vie de Saint Thomas sont évoqués sur les parois.
On y trouve aussi tes tombes du peintre de la Renaissance Fra Angelico, des papes Paul IV et Paul VI.
Remarquons aussi une Annonciation du XVe siècle d’Antoniazzo Romano.

Devant le chœur, se trouve la célèbre statue du “Christ ressuscité” réalisée par Michel-Ange en 1514. Une seconde version a été sculptée par l’artiste à cause d’une « veine noire » qui est apparue sur le visage du Christ. Elle est installée ici le 27 décembre 1521. La draperie a été ajoutée près de 50 ans plus tard, l’original était nu.

Sainte Catherine de Sienne

Tombeau de Catherine de Sienne

Parmi les nombreux sépulcres, citons ceux de Fra ‘Giovanni da Fiesole, d’Andrea Bregno, de Giovanni Vigevano, de la bienheureuse Maria Raggi. Cette dernière est l’œuvre de Gian Lorenzo Bernini (dit Le Bernin, 1647), sur un des piliers de la nef, il représente un drap funéraire noir bordé de jaune, qui ondule sous le vent, où deux petits anges portent un grand médaillon en or sur lequel la sœur Maria Raggi est représentée.

Sous le maître-autel est conservé le tombeau de sainte Catherine de Sienne, patronne de l’Italie. Le gisant du XVe siècle est l’œuvre d’Isaïe de Pise.
Derrière la sacristie, une chapelle lui est consacrée. Elle a été construite en 1637 en reprenant les murs de la pièce où Catherine est décédée en 1380 dans un bâtiment voisin.

Le crucifix en bois situé dans le transept (XIVe – XVe) serait de Giotto.

Carte et adresse

Adresse : Piazza della Minerva, 42, 00186 Roma RM, Italie


Informations

Basilica di Santa Maria sopra Minerva
Piazza della Minerva, 42, 00186 Roma

Horaires d’ouverture

Du lundi au vendredi : 7h00 – 19h00
Samedi : 10h00 – 12h30 / 15h30 – 19h00
Dimanche : 8h00 – 12h30 / 15h30 – 19h00

Sources et liens pour en savoir plus

Galerie photos

santa maria sopra minervasanta maria sopra minervasanta maria sopra minervasanta maria sopra minerva - plafond de la voute principalesainte marie de la minerve
Nef et plafond de la voute centrale

sainte marie de la minervesainte marie de la minerve
Plafond du transept

sainte marie de la minervechrist de michel-angechrist redempteur de michelange sainte marie de la minervesainte marie de la minervesainte marie de la minerve
Le Christ Rédempteur de Michel-Ange

sainte marie de la minerveAssomption de Filippino Lippisainte marie de la minervesainte marie de la minerve
sainte marie de la minerve
Assomption de Filippino Lippi, chapelle Carafa

sainte marie de la minervesainte marie de la minervesainte marie de la minerve

sainte marie de la minervesainte marie de la minervesainte marie de la minervesainte marie de la minerve
sainte marie de la minervesainte marie de la minervesainte marie de la minerve

sainte marie de la minerve

tombeau de Guillaume durand sainte marie de la minervesainte marie de la minerve
Tombeau de Guillaume durand

madonne - sainte marie de la minerve
Madonne

Sainte Catherine de Sienne
Sépulture de Sainte Catherine de Sienne

sainte marie de la minervesanta maria sopra minervasanta maria sopra minerva

sainte marie de la minerve
Tombeau

église sainte marie de minerve
Place de la Minerve

 

Pisa, santa maria sopra minerva
Pisa, Santa Maria Sopra Minerva