San CrisogonoLa vaste basilique de San Crisogono se situe sur le Viale Trastevere. La sérénité de son intérieur se ressent d’autant plus que la rue est très fréquentée et bruyante.

Dédiée à saint Chrysogone d’Aquilée, elle remonte au IVe siècle et est l’une des plus anciennes églises de Rome.
Le premier édifice a été construit sous le pape Sylvestre Ier (314-335). Elle fut reconstruite au XIIe siècle, puis de nouveau en 1626 par Giovanni Battista Soria sous le Cardinal Scipione Caffarelli-Borghese dont on trouve le nom en façade et les emblèmes (aigle et dragon ailé) un peu partout.
Sous l’église actuelle se trouvent les vestiges de l’édifice d’origine.
La basilique fut l’église nationale de la Corse, plusieurs corses qui furent au service du pape y sont enterrés.

Description

basilique san crisogono à romeSa façade baroque date de la reconstruction de 1626, elle est précédée d’un portique dont l’ouverture compte quatre colonnes d’ordre toscan qui supportent une corniche. La partie supérieure de la façade se termine par un fronton triangulaire soutenu par quatre piliers ioniques.
Le clocher roman date de 1123.

L’intérieur est une croix latine à trois nefs séparées par deux rangées de colonnes ioniques lisses. Il date de la reconstruction du dix-septième siècle, bien que de nombreux éléments remontent aux églises antérieures. Les vingt-deux colonnes ont été récupérés sur d’anciens bâtiments anciens. Elles furent surmontées d’un chapiteau ionique au 17e siècle. Le pavement cosmatesque du XIIe siècle est l’un des plus beaux de la ville. Le maître-autel remonte à 1127.
Deux grandes colonnes de porphyre soutiennent l’arc de triomphe.

La chapelle du Saint Sacrement, à droite de l’abside, est l’œuvre du Bernin (XVIIe). Le ciboire du maître-autel, soutenu par quatre colonnes d’albâtre, est l’œuvre de Giovan Battista Soria.
Le plafond à caissons en bois, de style baroque comporte la copie d’un tableau du Guercin, la Gloire de saint Chrysogone.
basilique san crisogono à romeOn trouve à gauche de l’entrée le monument au cardinal Giovanni Jacopo Millo, réalisé par Carlo Marchionni et Pietro Bracci.
Entre autres œuvres, l’église abrite trois archanges de Giovanni da San Giovanni, une Crucifixion de Paolo Guidotti, une Trinité et anges de Giacinto Gimignani, et un Ange gardien de Ludovico Gimignani.

Vestiges de la première église

Les restes de l’église paléochrétienne de la période Constantine sont accessibles depuis la sacristie. Celle-ci fut construite au-dessus de maisons remontant à la fin de la République romaine. L’abside, à l’extrémité de l’unique nef, abritait les reliques de saint Chrysogone d’Aquilée. On y a retrouvé des fresques des VIIIe et XIe siècles, dont Le pape Sylvestre qui capture le dragon, Saint-Pantaléon qui guérit un aveugle, Saint Benoît qui guérit le lépreux et le Sauvetage de Saint-Placide.

Basilique San Crisogono dans l'art

1 oeuvre(s) de Basilique San Crisogono ont été trouvées dans la base. Pour les voir toutes allez sur ce lien.
Cliquez pour voir davantage de tableaux et d'artistes sur San Crisogono à Rome

Carte et adresse

Adresse : Piazza Sidney Sonnino, 44, 00153 Roma RM, Italie


Informations

Visite et horaires

  • Basilique
    Du lundi au samedi : 7h00 – 11h30 / 16h00 – 19h30
    Dimanches et jours fériés : 8h00 – 13h00 / 16h00 – 19h30
  • Vestiges et église paléochrétienne
    Du lundi au samedi : 7h00 – 11h30 / 16h00 – 19h00
    Dimanches et jours fériés : 8h00 – 13h00 / 16h00 – 19h00
    Entrée : 3 €

Sources et liens pour en savoir plus

Photos de l’église

Eglise San CrisogonoEglise San CrisogonoEglise San Crisogono
Eglise San CrisogonoEglise San CrisogonoEglise San CrisogonoEglise San Crisogono
Eglise San CrisogonoEglise San Crisogono Eglise San Crisogono
Eglise San CrisogonoEglise San Crisogono
Eglise San CrisogonoEglise San Crisogono
San CrisogonoSan Crisogono

San CrisogonoSan CrisogonoSan CrisogonoSan Crisogono