fontaine de trevi

Fontaine de Trevi

La fontaine se trouve contre le Palais Poli qui date de 1728-1730. Le niveau du sol de la place fut abaissé en raison du bas niveau de l’aqueduc de l’Acqua Vergine.
Le thème de l’ensemble de la composition est la mer.
Une grande piscine rectangulaire aux coins arrondis est entourée par un passage, lui-même entouré par un court escalier qui remonte au niveau de la rue un peu plus haut.
Entre les cotés gauche et droit de la rue, la différence de niveau est assez marquée.

La scène est dominée par une falaise rocheuse qui occupe toute la partie inférieure du bâtiment. Au centre, une grande niche encadrée de colonnes, avec un plafond à caissons, est occupée par une grande statue d’Océan qui conduit un char en forme de coquillage tiré par deux chevaux ailés, qui à son tour est conduit par des tritons.
Deux niches plus petites encadrent la grande niche centrale. Celle de droite est occupée par la statue de la Salubrité et celle de gauche par celle de la Prospérité, de Filippo della Valle, allusion aux effets d’une eau pure.

fontaine de trevi

Arc central

Les trois niches sont encadrées par quatre grandes colonnes. Les deux chevaux sont désignés comme “le cheval agité” (à gauche), plus dynamique que l’autre : “le cheval calme”, attitudes qui se retrouvent dans l’océan, parfois calme, parfois agité.

Les deux panneaux au dessus des petites niches comportent des bas-relief représentant Agrippa qui approuve la construction de l’aqueduc Aqua Virgo (à gauche, au-dessus de l’abondance) et à droite, la légende de la fillette qui indique aux soldats l’emplacement de la source.

Les quatre grandes colonnes corinthiennes supportent un attique avec au dessus de chaque colonne quatre petites statues allégoriques, de gauche à droite : l’ « abondance de fruits », la « fertilité des champs, la « richesse de l’automne » et l’ « aménagement des jardins ».
Entre les deux statues centrales, l’imposant blason du pape Clément XII est soutenu par deux angelots, au dessus de la grande inscription inaugurale :

CLEMENS XII PONT MAX
AQVAM virginem
COPIE ET SALVBRITATE COMMENDATAM
CVLTV MAGNIFIQUE ORNAVIT
Anno Domini MDCCXXXV pontife VI

La falaise de travertin est sculptée aussi d’animaux et de plantes, au milieu des divers courants d’eau. Ses derniers éléments sont l’œuvre de plusieurs artistes tels que Maini, Pincellotti, Bracci, Della Valle, avec la participation d’une foule d’artisans de différentes spécialités (orfèvres, menuisiers, peintres, maçons, sculpteurs …), organisés par Salvi.
L’eau émerge de plusieurs sorties, pour s’écouler dans le grand bassin, contribuant au caractère unique et monumental de cette majestueuse fontaine.
L’eau sort notamment d’en dessous du char, pour remplir trois bassins, avant de tomber dans la piscine. Ces trois réservoirs ne faisaient pas partie de la conception originale de Salvi, mais ont été ajoutés par Giuseppe Pannini.

Sur les rochers couvrant la rampe sur le côté gauche de la fontaine a été sculpté un grand pot de travertin, qui n’a rien à voir avec le reste du thème de la fontaine. Les commérages de l’époque (qui semblent toutefois crédibles) rapportent que Salvi le fit sculpter pour importuner la vue d’un barbier que celui-ci avait sur la fontaine depuis sa boutique, car il critiquait continuellement le travail de l’architecte.

Articles sur la fontaine de Trevi