La Piazza di Campitelli, dans le Rione Campitelli, est proche du Capitole.
Dans le passé, elle était désignée comme la Piazza dei Capizucchi, d’après le nom de la famille qui y vivait depuis la fin du Moyen Age.

De forme rectangulaire et allongée, son aspect remonte au moins au XIe siècle, quand du côté ouest se trouvait l’église Santa Maria in Campitello à l’endroit du temple antique de Junon Regina. A l’intérieur de celle-ci la famille des Capizucchi avait construit un ciboire. En face, avec la Tour de Merangolo, se trouvait la maison de Fabrizio de Massimi, au lieu où aujourd’hui se trouve le Palazzo Clementi, siège de la Surintendance du patrimoine environnemental et architectural du Latium.

L’église a été reconstruite en 1619 sur le côté opposé de la place, et de nouveau après la peste de 1656 à son emplacement actuel, avec des proportions plus importantes, là où se trouvait la résidence où naquit Ludovica Albertoni.
L’église a également pris le nom « de Portico » parce qu’y fut transférée une image de la Vierge datant du XIe siècle, qui se trouvait auparavant dans l’église de Santa Galla (dite aussi del Portico).

Pavée en 1588, la place accueillait les résidences de quelques-unes des anciennes familles de l’aristocratie romaine comme les Capizucchi et les Paluzzi-Albertoni, qui y édifièrent leurs palais voisins, ou les Stati et les Serlupi.
Cette présence quasi exclusive de résidences nobles conféra à la place un caractère semi-privé.
Au nord est, se trouve le Palazzo Cavalletti, construit à la place de maisons de la famille romaine De’ Rossi. Dans la Via dei Delfini se trouvait le palais de la famille du même nom (depuis le XVIe).

Sur la place, proche de l’église, il y a la fontaine de la Piazza Campitelli, alimentée par l’Acqua Felice, conçue en 1589 par Giacomo della Porta. Elle porte les armoiries des familles qui ont participé au coût de la construction (Capizucchi, Albertoni, Ricci et Muti).

A l’extrémité nord de la place, les archéologues ont longtemps pensé que la zone était une des entrées du cirque Flaminio. Depuis 1960, en s’appuyant sur le plan en marbre de Rome de l’âge des Sévères, on a identifié le site à des restes de la Crypte Balbi, le cirque étant situé plus au sud, à l’ouest du théâtre de Marcellus, parallèle au Tibre.

Ainsi, le sud ouest de la place correspond au Portique d’Ottavia, l’ouest à la Curia Octaviae, le site de l’église de Santa Maria in Campitelli au Temple de Jupiter Stator.

Santa Maria in Campitelli

Santa Maria in Portico in Campitelli est une église à Rome située sur la place du même nom, dans le Rione Sant’Angelo.

D’origine ancienne, l’église de Santa Maria Campitello se trouvait plus à l’ouest de la place, et de plus petites proportions.
L’église a été reconstruite au XVIIe siècle à l’endroit actuel par l’architecte Carlo Rainaldi, à la demande du pape Alexandre VII, et en célébration de la fin de la peste 1656. Elle accueillit une image de la vierge du XIe siècle considérée comme miraculeuse, auparavant hébergée dans l’église voisine de San Galla (dite S.Maria in Portico), qui fut détruite.

La façade élancée est entièrement en travertin. Elle est marquée par l’originalité de ses décorations et une distribution inhabituelle des ouvertures. Les hautes colonnes se détachent du fond, ce qui n’avait jamais été vu sur une façade d’église.

L’intérieur a un plan longitudinal. Sa verticalité est marquée par une série de colonnes monumentales inspirées par l’architecture d’Andrea Palladio.
Au centre, l’icône de la vierge est exposée au milieu d’une « gloria », dans un riche tabernacle doré de Giovanni Antonio de Rossi.
Dans les chapelles sont conservées des peintures de Luca Giordano, Sebastiano Conca et Baciccio.

Dans le cloître adjacent à l’église, une partie de la base du temple d’Apollon Sosiano est visible.

Fontaine de Piazza Campitelli

En 1587, est achevée la rénovation de l’antique aqueduc de l’Aqua Alexandrina, dès lors appelé « Acqua Felice » en référence au nom du pape Sixte V, Felice Peretti. Les ramifications souterraines secondaires approvisionnent les collines du Viminale et du Quirinale, et sont prolongées jusqu’à la zone de l’île Tibérine, avec la construction de fontaines.
Celle-ci a été dessinée par Giacomo Della Porta en 1589, et réalisée par Pompilio de Benedetti.

La fontaine est composée d’un bassin en travertin octogonal, placé sur une base de la même forme, et au centre duquel l’eau émerge d’une haute coupe en marbre. Les huit petites colonnes qui contournent le monument sont d’origine antique.
Sur le bassin, sont gravées deux armoiries de la ville de Rome et les quatre blasons des familles voisines (Capizucchi, Albertoni, Muti, Ricci), qui ont contribué à financer la construction de la fontaine. L’eau s’écoule depuis deux masques grotesques.
Placée à l’origine au milieu de la place, elle a été déplacée à son emplacement actuel en 1679.

Palais Albertoni-Spinola

Le Palazzo Albertoni Spinola, Piazza Campitelli n. 2, est situé entre les palais De Rossi (plus tard Cavalletti) et Capizucchi.
La construction, commandée par le marquis Baldassarre Paluzzi Albertoni, est d’abord confiée à Giacomo della Porta, puis à Girolamo Rainaldi. Della Porta travailla sur les structures porteuses et les intérieurs, jusqu’en 1602, puis Rainaldi refit la façade en l’alignant avec la nouvelle physionomie de la place.
Les héritiers de la famille Paluzzi Albertoni adoptèrent en 1671 le nom et les armes des Altieri, après que le Pape Clément X (Emilio Altieri, 1590-1676) ait adopté le cardinal Paluzzo Paluzzi Albertoni.
Plus tard, un quatrième étage fut construit. Au début du XIXe siècle, le palais a été vendu au général espagnol Manuel Godoy, avant de connaitre divers propriétaires.

Palazzetto di Flaminio Ponzio

Carte et adresse

Adresse : Piazza di Campitelli, 00186 Roma RM

Informations et liens

Piazza di Campitelli
Santa Maria in Portico in Campitelli
Horaires : 7h – 19h

Sources et liens