Monuments sur la place Navone et photos : fontaines, palais et églises (Voir l’article sur la Place Navone pour une présentation générale et son histoire).

Photos de la place

Fontaine des quatre fleuves

fontaine-des-quatre-fleuves-place-navone_1783Au centre de la place, la Fontaine des Quatre Fleuves réalisée par le Bernin fut inaugurée en 1651. Elle supporte un obélisque égyptien, entouré par les statues des personnifications du Gange, du Rio de la Plata, du Nil et du Danube. C’est un des monuments baroques les plus beaux de Rome.

Sa construction fut engagée sous Innocent X en 1647 pour remplacer un simple bassin rectangulaire servant d’abreuvoir à chevaux. A cette fin, un conduit dédié fut construit depuis l’aqueduc de l’Acqua Vergine pour l’alimenter en eau.
Le premier projet devait être confié à Borromini, mais c’est son rival Gian Lorenzo Bernini, dit Le Bernin, qui fut finalement choisi bien que ce dernier était en disgrâce auprès du pape. Le Bernin avait en effet démarché Donna Olimpia, la puissante « maîtresse de Rome », belle-sœur du Pape et « proche » conseillère, en lui apportant en cadeau une maquette en argent du projet de sa fontaine. Le pape serait tombé « par hasard » sur la maquette et enthousiasmé à sa vue. Ce sont notamment par les taxes sur le pain, et vin et d’autres.

L’ajout de l’obélisque fut une exigence du pape, après que celui-ci l’aperçut au sol parmi les vestiges du stade de Domitien sur l’ancienne voie Appienne, lors d’une visite à Saint-Sébastien en avril 1647
Le nom de Domitien inscrit en hiéroglyphe sur le monolithe indique qu’il se trouvait auparavant dans le « Temple d’Isis » situé sur le Champ de Mars.
Cet obélisque Agonale, haut de 16,54 mètres, a été installé sur une base le 12 août 1649. Le monolithe symbolise le pouvoir divin qui descend comme rayon solaire et irradie dans les quatre directions par les quatre roches pouvant évoquer le chaos.

Les quatre statues en marbre blanc sont grandes de 5 mètres, installées sur les quatre rochers saillants en travertin qui entourent l’obélisque.
Le Nil est une œuvre de Giacomo Antonio Fancelli, remarquable avec la tête voilée, rappelant que la source du fleuve était encore inconnue. Toutefois, le peuple se plaisait à l’interpréter comme le mépris du Bernin envers son rival Borromini qui fut l’architecte de l’église voisine de Sainte-Agnès en Agone. De la même rumeur, le bras levé avec la main en signe de protection du Rio de Plata serait pour moquer Borromini en exprimant la peur que l’église ne s’effondre. Toutefois, la fontaine fut terminée bien avant que l’église ne soit entamée, ce qui décrédibilise cette version populaire.
Cette statue du Rio della Plata est l’œuvre de Francesco Baratta, le Gange est l’œuvre de Claude Poussin et le Danube est l’œuvre d’Antonio Raggi.
Sur la roche le blason de la famille du Pape Pamphili a une colombe portant le rameau d’olivier.

Davantage de photos

Fontaine du Maure

La Fontaine du Maure (Fontana del Moro en italien), située sur le côté sud est en face du palais Pamphilj. Elle fut réalisée en 1574 sous le pontificat de Grégoire XIII Boncompagni par Giacomo della Porta. Munie d’un bassin polylobé, elle reposait à l’origine sur un socle en travertin avec deux marches d’escalier, entourée d’une balustrade avec 12 petites colonnes pour la protéger des charrettes du marché. Le bassin en pierre était orné de monstres marins, avec le blason de la famille Boncompagni portant le dragon et l’aigle. Au centre l’eau jaillissait d’un groupe de rochers.
En 1652, Innocent X demanda au Bernin de la restaurer. Celui-ci remplaça uniquement le rocher central par un petit groupe de trois dauphins soutenant un gros escargot qui projetait un jet d’eau. Cet assemblage ne plut ni aux Pamphilj ni aux romains, et fut remplacé en 1655 par la statue du Maure, dite aussi l’Éthiopie en lutte avec un dauphin, dessinée par le Bernin et sculptée par Giovan Antonio Mari, représentant une créture mi-homme mi-marine (un triton) retenant un dauphin tentant de lui échapper. L’eau jaillissant de la bouche de ce dernier. Plus tard les marches et la balustrade furent supprimées pour laisser la place à la jolie piscine au raz du sol.

Davantage de photos

Fontaine de Neptune

Côté nord, la Fontaine de Neptune fut aussi créée par Giacomo della Porta en 1574. Elle était auparavant appelée Fontaine des Chaudroniers (Fontana dei Calderari en italien), car située à proximité d’artisans de récipients en cuivre. Elle resta sans décorations jusqu’en 1873, lorsque la Commune de Rome organisa un concours puis confia le projet d’ornementation au sicilien Zappalà et au romain Della Bitta. Zappalà créa les chevaux marins montés par des enfants, les sirènes en lutte avec des monstres marins et les chérubins ailés jouant avec des dauphins. Della Bitta réalisa la statue centrale qui représente Neptune avec le trident combattant une pieuvre enroulée autour de ses jambes.

Davantage de photos

Vestiges du stade de Domitien

Voir la page dédiée au stade de Domitien.

Palais Pamphilj

C’est Girolamo Rainaldi qui construisit l’imposant Palais Pamphilj, en rénovant les anciens palais Pamphili, palais Cybo et palais Mellini, possessions de la famille. C’est le cardinal Giovanni Battista Pamphilj, devenu pape Innocent X en 1644, qui décida cette rénovation vers 1630.
A l’époque les Pamphilj rivalisaient de prestige avec les autres puissantes familles romaines, comme les Farnese et les Barberini. Sous le pontificat d’Innocent X le palais connu un important embellissement.

Le palais est constitué d’un corps central affichant en façade pilastres et arcades. A l’étage noble le balcon central est soutenu par des colonnes au dessus d’un portail voûté. Au centre du deuxième émerge entre les fenêtres le blason des Pamphilj, avec trois lys au-dessus d’une colombe tenant dans le bec un rameau d’olivier.
Au-dessus de la corniche se trouve une loggia avec trois arches et deux fenêtres.
Les corps latéraux consistent en deux bâtiments similaires.

Vécut ici une célébrité romaine, Olimpia Maidalchini Pamphilj, surnommée par Pasquino la « Pimpaccia de piazza Navona », du personnage d’une comédie du XVIIe siècle, une « Pimpa » étant une femme présomptueuse et sans scrupule, « ccia » en italien étant un suffixe pégoratif.
Née à Viterbe, elle s’installa dans le palais après avoir épousé Pamphilio Pamphilj. Très impopulaire, lorsqu’elle devint veuve elle accumula de telles richesses sous le pontificat de son beau-frère Innocent X, dont elle était la conseillère, qu’elle était soupçonnée d’être son amante.
Son fils, le cardinal Camillo Pamphily, donc neveu du Pape, épousa Olimpia Aldobrandini qui lui apporta en dot le Palias Aldobrandini, aujourd’hui nommé Palais Doria-Pamphilj. La famille s’y installa plus tard et loua le palais de la place Navone.

L’édifice compte trois cours et à l’intérieur des décorations de l’ancien palais des Pamphilj ont été conservées dont celles d’Agostino Tassi. L’étage noble a 23 salles décorées de fresques d’artistes tels que Giacinto Gemignani, Gaspard Dughet, Andrea Camassei, Giacinto Brandi, Francesco Allegrini, Pier Francesco Mola, Costanzo de Peris. Les plus belles sont probablement les fresques Pietro da Cortona qui a peint en 1651-1654 la longue galerie conçue par Borromini avec les Histoires d’Énée.

Une aile du palais héberge l’ambassade du Brésil en Italie depuis 1920. L’ensemble communique avec l’église Sainte-Agnès en Agone, considérée comme la chapelle privée de la Famille, et le Colleggio Innocenzio.

Eglises

église Sainte Agnèse, place navone - rome Sainte-Agnès in Agone

place navone - rome Eglise Notre-Dame du Sacré-Coeur

 

Vues passées de la Place Navone

place navone 1870

place navone 1729
Panini 1729, Préparation du feu d’artifice de la place Navone à Rome le 30 novembre 1729 en l’occasion de la naissance du Dauphin.

 

Sur la Place Navone

  • Place NavonePlace Navone
    La superbe place Navone, piazza Navona en italien, est une des plus fameuses places de Rome, un des lieux les plus animés et touristiques de ...
  • Visite et monuments de la Place NavoneVisite et monuments de la Place Navone
    Monuments sur la place Navone et photos : fontaines, palais et églises (Voir l’article sur la Place Navone pour une présentation générale et son histoire). Photos ...
  • Musée de Rome – Palais BraschiMusée de Rome - Palais Braschi
    Le Musée de Rome rassemble une grande variété d’œuvres d’art liée à l’histoire de la ville depuis le Moyen Age jusqu’à la première moitié du ...
  • Église Sant’Agnese in AgoneÉglise Sant'Agnese in Agone
    Sant’Agnese in Agone (en français Sainte-Agnès en Agone) fut élevée en l’honneur de la jeune martyre à l’endroit où selon la tradition elle fut martyrisée, ...
  • Stade de DomitienStade de Domitien
    La place Navone a parfaitement conservé la forme de l’antique stade de Domitien, ou « Circus Agonalis », rectangulaire avec un des deux petits côtés incurvé, celui ...
  • Notre Dame du Sacré CoeurNotre Dame du Sacré Coeur
    L’église Nostra Signora del Sacro Cuore (Notre-Dame du Sacré-Cœur) se situe dans le Rione Parione, avec une façade donnant sur la Via del Rinascimento et ...